5 choses à savoir sur le British Open 2014

Par le 15 juillet 2014
email
Print Friendly and PDF

Hoylake 2014

Cette 143e édition du « British » n’aura a priori rien à voir avec la précédente visite que les joueurs avaient rendu au Royal Liverpool en 2006.

Cette année-là, Tiger Woods l’avait emporté, n’avait sorti le driver qu’à une reprise et avait tailladé les fairways cramés du parcours d’Hoylake. Grâce à son fer 2, le Tigre avait joué les par 5 en -14…pour un score de -18 total (2 coups d’avance)

Pour vous aider à mieux apprécier cette semaine de golf, Monsieurgolf vous livre 5 éléments décisifs pour ce troisième Majeur de la saison :

1)      Tiger hors de forme :

En 2006, Tiger ne s’était pas présenté dans le meilleur état. Celui qui était alors l’incontestable numéro un avait dû faire face à la mort de son père deux mois auparavant.

Côté affectif, tout est au beau fixe pour Tiger cette année. On ne peut pas en dire autant niveau technique. Opéré du dos le 31 mars, le joueur Américain a disputé son tournoi de rentrée il y a trois semaines seulement au Congressional. Résultat ? Un cut raté avec à la clé sa pire performance au petit jeu depuis qu’il est pro.

Cette semaine, durant ses parties de reconnaissance, son swing est apparu une nouvelle fois désynchronisé. Backswing trop court, action trop rapide du buste par rapport à ses mains. Certes, Tiger est capable de tout, mais sa cote de 20/1 chez les bookmakers apparaît flatteuse.

2)      Un par 5 pour finir

Le Royal Liverpool est le seul links de la rotation du British dont le trou n°18 est un par 5 (504 mètres). Ce trou devrait être atteignable en deux pour la plupart des joueurs.

Atteignable oui mais piégeux également avec un hors-limite sur la droite. Le gente de faute qui avait coûté cher à Dustin Johnson au Royal Saint Georges en 2011 (hors-limite au 14 le dimanche).

Ne boudons pas notre plaisir d’avoir un finishing hole à quitte ou double. C’est en effet seulement la cinquième fois ces vingt dernières années qu’un Majeur se termine par un par 5 : Royal Liverpool, Pebble Beach, Torrey Pines, Valhalla et Baltusrol…seul le dernier de cette liste n’était pas tombé dans l’escarcelle de Tiger Woods.

3)      L’herbe sera verte

Verte ou marron ? La couleur de l’herbe sur un links détermine la façon dont le parcours se joue.

Cette année, le printemps a été plutôt humide, la balle roulera donc mois qu’en 2006. Attention tout de même, la météo plutôt clémente de ces dernières semaines pourrait rendre l e parcours plus ferme avec quelques rebonds capricieux…maux de tête en vue pour les joueurs.

 4)      La palme aux « quadras »

Darren Clarke en 2011, Ernie Els en 2012, Phil MIckelson en 2013. Vous l’aurez compris, ces trois joueurs ont en commun d’avoir gagné la Claret Jug à 40 ans passés. Merci au passage à Adam Scott qui a eu la décence de pouvoir faire exister cette statistique.

Hasard ou pas ? C’est la première fois de l’histoire qu’un Majeur a été remporté trois fois de suite par des joueurs de plus de 40 ans. Padraig, si tu nous lis…

5)      Encore l’Allemagne

En plus d’être championne du monde de football, l’Allemagne traverse un bon cycle actuellement dans le golf. Martin Kaymer, 29 ans, reste en effet sur des victoires au Players et à l’US Open. Ses relatives faiblesses au petit jeu l’ont toujours empêchées de bien figurer dans le plus vieux des Majeurs.

L’ancien n°1 a tout de même à cœur d’achever le « German Slam » comme il l’appelle.  Lui a gagné l’USPGA et l’US Open tandis que son compatriote Bernhard Langer a remporté le Masters en 1985 et 1993. The Open est donc le dernier Majeur à ne pas avoir été annexé par les Allemands.

Martin Kaymer, seul Allemand engagé, aura donc la lourde tâche de finir le travail.

Le British à la télé :

– A partir de 10h jeudi sur Golf+ (live)
– Tous les jours du mardi 15 au lundi 21 juillet 18h sur Golf Channel (mini-journal de 20 minutes)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

1 Commentaire

  1. Kalilou

    2 juin 2015 at 6 h 56 min

    This kind of reading mraetial isn’t something I’m usually interested in. However, I thoroughly enjoyed reading your content. It’s obvious you put a lot of work into this. Good work.

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *