Damien Perrier – « j’ai hâte d’en découdre ! »

Par le 26 avril 2013
email
Print Friendly and PDF

La suite des aventures de Damien Perrier sur le chemin qui le mène vers le tour européen. Ce mois-ci, Damien nous parle de son envie de jouer enfin régulièrement sur le Challenge Tour. Près de trois mois après le lancement de la saison 2013 en Inde, Damien n’a pu participer qu’à une seule épreuve du Calendrier, et surtout il rate cette semaine la reprise, à l’occasion du Challenge de Madrid, où il était troisième réserve. Pas drôle tous les jours la vie du joueur pro en catégorie 10 sur le Challenge Tour !

Monsieur Golf : Bonjour Damien, comment se passe ton début de saison ?

Damien Perrier : J’ai joué pour l’instant qu’une seule épreuve sur mon circuit, le Challenge Tour, au Kenya en Février. J’ai raté le cut de 2 coups en faisant un mauvais retrour le deuxième jour où je prend +4 sur les 9 derniers trous.

Hormis cette épreuve, j’ai joué quelques tournois du Golf Pro Tour (ex- EPD Tour), pour me préparer au mieux pour la reprise pour le Challenge Tour. Il y a eu de très bonnes choses, mais aussi de moins bonnes journées. Si j’arrive à gagner en régularité, ça pourrait devenir intéressant.

Monsieur Golf : Sur le Challenge Tour, il y a eu très peu d’épreuves jusque là.

Damien Perrier : Oui, et en ce moment, je vis un peu dans le stress de savoir quand va commencer la saison sur le Challenge Tour. Par exemple, je termine troisième réserve pour le Challenge de Madrid, l’épreuve qui se déroule cette semaine.

J’espère rentrer en Italie la semaine prochaine, je suis 9è réserve pour l’instant (Interview réalisée le 24/04*). Mais c’est compliqué à gérer car je m’entraîne sans vraiment savoir quand je pourrais jouer et si je pourrais jouer. J’espère obtenir quelques invitations de la fédération française de golf. C’est pas simple d’attendre tous les jours les mouvements de l’entry list, et si jamais je rentre dans le champ en dernière minute, il faut organiser le voyage quasiment la veille de l’épreuve, ce n’est pas très confortable.

Monsieur Golf : Sais-tu quand va vraiment commencer ta saison ?

Damien Perrier : Sur les prochains tournois, c’est un peu compliqué, à Madrid et en Italie on retrouve beaucoup de joueurs qui sont aussi sur le tour européen et qui descendent jouer sur le Challenge Tour pendant que le Tour est en Asie, ça laisse donc moins de places pour les joueurs de ma catégorie. Bientôt, il y aura Madère qui est un double badge, donc plus difficile à jouer et ensuite le Telenet, en même temps que Wenworth, donc là encore beaucoup de joueurs du Tour vont redescendre jouer sur nos épreuves car eux ne pourront pas jouer Wenworth à cause du champ de joueurs.

Monsieur Golf : On te sent un peu désabusé là.

Damien Perrier : Oui clairement, c’est compliqué. Déjà, il y a pas eu beaucoup d’épreuves depuis le début de la saison. Puis, je me ballade avec un point d’interrogation au dessus de la tête. J’ambitionne de finir dans le top 80 du Challenge Tour, mais pour cela il faudrait déjà pouvoir jouer.  Donc là je m’entraîne, mais sans savoir vraiment quand je pourrais jouer. J’ai l’impression que je ne vais commencer qu’en Juin.

Monsieur Golf : Tu envisages de jouer d’autres épreuves sur les circuits satellites pour garder la main ?

Damien Perrier : J’en ai fait quelques-uns en début de saison, j’ai joué aussi le Grand Prix PGA Schweppes récemment. En attendant, je suis inscrit sur l’Alps Tour prévu à Rebetz la semaine prochaine, si jamais je ne rentre pas dans le champ de joueurs en Italie.

Monsieur Golf : Les épreuves de l’Alps Tour et du Golf Pro Tour sont de bons tests pour se préparer ?

Damien Perrier : Oui, mais c’est un peu embêtant car je joue sur le golf pro tour, sur l’Alps Tour, et le Grand Prix PGA Schweppes récemment, et même si ce sont des épreuves intéressantes, je ne marque pas de points sur le circuit sur lequel je suis membre, le Challenge Tour. Je me suis battu l’an passé pour entrer sur le Challenge Tour en finissant dans le top5 de l’EPD Tour, et j’aimerais défendre mes chances ! Pour cela, je suis un peu dans l’attente de recevoir des invitations de la fédé pour jouer les épreuves où je suis un peu limite pour entrer avec ma catégorie. L’attribution des invitations devraient logiquement me concerner car je suis souvent à la limite de pouvoir intégrer le champ. J’espère que la logique sera respectée.

Monsieur Golf : Pour mieux défendre tes chances, tu viens de changer ton encadrement… 

Damien Perrier : Oui, après cinq ans de collaboration avec Jean Marie Carret, je change d’encadrement. J’ai passé de très bons moments avec Jean Marie, il m’a fait progressé et m’a apporté beaucoup en cinq ans. Il est désormais très pris par son projet « Cap Malo », et j’avais l’impression de ne plus progresser à un rythme soutenu, sans compter qu’en arrivant sur le Challenge Tour, j’ai besoin d’un coaching plus intense.

Je vais donc travailler désormais avec Benoit Teilleria. Il m’a toujours inspiré depuis tout petit. J’allais le voir lorsqu’il participait au trophée Lancome, ou à l’Open de France. Maintenant qu’il a arrêté le circuit, et qu’il se lance dans le coaching, je trouve son profil intéressant de par son expérience qu’il a des circuits.

Monsieur Golf : Vous allez travailler quels éléments ? La technique ? Le swing ?

Damien Perrier : Non pas vraiment la technique, plutôt sur des aspects du jeu, sur la préparation, sur des séances type d’entraînement, sur un programme à respecter sur la saison. C’est plus basé sur l’approche de la compétition.

Il y a aura peut-être des petites modifications techniques, mais il sait que je suis un joueur de feeling, plus qu’un joueur porté sur la technique.

Monsieur Golf : Merci Damien d’avoir répondu à nos questions. A bientôt !

Damien Perrier : Merci à vous, à bientôt !

 

*Damien est désormais 5ème réserve (ce 26 Avril) pour l’épreuve du Challenge Tour en Italie. 

>>Le site de Damien Perrier

 

A propos de Damien Caron

Véritablement passionné par tout ce qui touche la petite balle blanche, Damien suit depuis plus d'une décennie l'actualité des circuits pro, les nouveautés matériel, l'évolution de la sphère web golfique, et le développement du golf en France.

1 Commentaire

  1. Pingback: Nouvel article sur le site de Monsieur Golf : « j’ai hâte d’en découdre ! »

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *