Donald Trump : la fin de sa première saison de golfeur pro !

Par le 9 novembre 2017
email
Print Friendly and PDF

Elu à la présidence des Etats-Unis le 8 Novembre 2016, Donald Trump a fêté comme il se doit le premier anniversaire de son arrivée au pouvoir sur un parcours de golf. En tournée asiatique, Trump a joué avec le premier ministre japonnais et Hideki Matsuyama.   Voilà déjà un an que les Etats-Unis ont porté Donald Trump à la tête d’une des plus grandes puissances du monde. A l’époque, les médias américains redoutaient l’addiction au golf du businessman. Pour l’ensemble des analystes politiques, Donald Trump profiterait de sa présidence pour se rendre plus aisément sur l’un de ses 19 parcours, situés un peu partout sur la planète. Pour Trump, le golf est un outil diplomatique afin de pouvoir aider le monde à mieux se porter, et gérer le destin de la planète depuis les fairways : « Dans les affaires, la plupart de mes plus beaux contrats ont été signés en marge d’une partie de golf. Je pense que dans une ambiance sportive et détendue, il est bien plus simple et évident de trouver des consensus politiques ».   Seulement douze pays visités en un an de mandat.   Un président critiqué également pour n’avoir seulement visité que douze pays depuis le début de son mandat, là où Barack Obama en avait déjà visité 25 sur le même laps de temps. Donald Trump a donc répondu aux critiques en cette semaine anniversaire en organisant une tournée diplomatique et golfique en Asie, afin de rencontrer le premier ministre japonais Shinzo Abe, lui aussi féru de golf. Les deux hommes ont ainsi pu bénéficier des conseils du numéro 4 mondial, Hideki Matsuyama, invité pour l’occasion à partager la partie des deux hommes. Et le choix du parcours était également symbolique, puisque cette partie hautement improbable s’est déroulé sur le parcours du Kasumigaseki Country Club, dans la banlieue de Tokyo.   Une partie symbolique en vue des Jeux Olympiques.   Et ce parcours, nous avions déjà eu l’occasion de vous en parler sur le blog de Monsieur Golf. En effet, il accueillera l’épreuve olympique de golf des futurs Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Un parcours et un club qui fait polémique pour ses idées rétrogrades, et qui risque de véhiculer une image du golf aujourd’hui révolue, aux yeux des observateurs japonais. A l’issue de la partie, impossible de connaitre le vainqueur, les trois hommes ayant jurés qu’ils n’avaient pas compté les points. Mais pour sûr, le président américain aura invité ses deux partenaires de jeux à découvrir l’ensemble de ses statistiques de sa première année de mandat sur un site internet dédié à ses performances depuis sa prise de pouvoir. En consultant le site TrumpGolfCount, il est possible de recenser chacune des 73 parties disputées par l’homme fort des USA au cours de sa première année de mandat.   Un site également créé pour répondre et entretenir la polémique auprès des médias américains, et affirmer un peu plus pour l’homme d’affaire, sa manière singulière d’exercer le pouvoir.  

Crédits photos: 20 minute.fr, QZ.com, Agence Reuters.

 

A propos de Julien Oury

Diplômé de l'école de journalisme de Vichy en 2014, Julien Oury travaille pour Sud Radio, Eurosport, Rugbyrama et le groupe Canal+ depuis 2012. Spécialiste multisports, il aime transmettre l'émotion avant tout, celle qui rapproche les gens. Le golf reste sa passion numéro un, car il fait partie d'une famille de golfeurs.

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *