Enfin une Presidents Cup équilibrée ?

Par le 7 octobre 2015
email
Print Friendly and PDF


Pour sa 11e édition, la Presidents Cup s’exporte pour la première fois en Asie. Largement dominée par les Américains avec huit victoires, cet affrontement pourrait être plus équilibré, et donc plus intéressant, que les précédents.

Day_Spieth

Merci qui ? Merci Jason Day.

En effet, le meilleur joueur de cette fin d’année est sans conteste le leader d’une équipe Internationale qui espère donner une petite sœur à sa victoire en 1998, la seule à ce jour (l’édition 2003 s’étant soldée par un match nul).

Le fol été de Jason Day (4 victoires) est à vrai dire la meilleure nouvelle pour cette compétition à l’intérêt sportif limité.

Capitaine de l’équipe Internationale, Nick Price peut également se réjouir d’avoir des seconds couteaux bien aiguisés.

Jason Day n’est pas seul

Hideki Matsuyama tout d’abord. La Japonais, bien que malheureux lors de sa 1ère sélection avec une victoire pour trois défaites et un nul, reste sur une très bonne fin de saison. Avec trois Top 15 lors des Playoffs FedEx Cup et une 15e place mondiale, le joueur de 23 ans pourrait bien être un des piliers de son équipe.

C’est peut-être même lui qui tirera Adam Scott vers le haut. L’Australien, jadis leader de cette équipe, pourrait bien en être l’un des points faibles. En cause, son changement vers un putter traditionnel, son changement de caddy, des doutes liés à une année 2015 qui l’a vu retombé à la 14e place mondiale et enfin…une blessure au majeur de la main droite, fruit de son acharnement au practice.

Autre joueur en forme Danny Lee. Le Néo-Zélandais d’origine Coréenne (il y a frappé ses premières balles) s’est transformé depuis le mois de mai sur le PGA Tour. Résultat ? Une victoire, cinq Top 10 et une 2e place au Tour Championship.

Ces deux jeunes espoirs pourront compter sur l’appui de l’ « expérimenté rookie » Thonghchai Jaidee. Maître de précision, le Thaïlandais de 45 ans reste sur une victoire la semaine dernière sur l’European Tour. Avec treize victoires sur l’Asian Tour, il est de loin celui qui connaît le mieux les conditions de jeu dans cette partie du monde, la Corée du Sud en l’occurrence.

L’inconnue Sud-Africaine ?

Au cœur de l’été, on aurait presque pu croire l’équipe Internationale favorite après les deux 2e places de Louis Oosthuizen lors des deux derniers Majeurs de la saison.

Malheureusement, et comme c’est souvent le cas le concernant, une blessure (cuisse) l’a contraint à abandonner lors du Tour Championship. La partie d’entraînement jouée aux côtés d’Adam Scott lundi sur le parcours Jack Nicklaus d’Incheon incite à l’optimisme.

L’autre mal qui touche ses compatriotes Charl Schwartzel et Branden Grace se nomme l’irrégularité (davantage pour le premier nommé). Grace à lui franchi un palier intéressant lors des grands rendez-vous avec une 4e place à l’US Open et une 3e place au PGA Championship.

Un changement de format gagnant ?

Pour contrecarrer l’équipe américaine emmenée par Jordan Spieth, Nick Price a obtenu que le nombre de matches soit réduit. But de la manœuvre ? Moins sollicité les joueurs les plus faibles de l’équipe Internationale et donc rendre plus homogène la compétition.

Chaque joueur devra cependant participer à deux des quatre premières sessions et sera bien sûr obliger de s’aligner dimanche lors des simples.

Suffisant pour nous faire vibrer ? On ne demande que ça.

Programme des Foursomes du jeu matin – Début des parties à 4h05 en France (de 4 à 9h sur Golf +)

Bubba Watson & JB Holmes Vs. Adam Scott & Hideki Matsuyama
Matt Kuchar & Patrick Reed Vs. Braden Grace & Louis Oosthuizen
Rickie Fowler & Jimmy Walker Vs. Anirban Lahiri & Thongchai Jaidee
Phil Mickelson & Zach Johnson Vs. Jason Day & Steven Bowditch
Jordan Spieth  Dustin Johnson Vs. Danny Lee & Marc Leishman

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *