HSBC Champions – 3e Tour : Westwood s’est fâché

Par le 3 novembre 2012
email
Print Friendly and PDF

Troisième tour très mouvementé dans ce WGC HSBC Champions.

La première déflagration de la journée est signée Brandt Snedeker. Le vainqueur de la FedEx Cup 2012 rate d’un cheveu le 59 sur le green du 18 mais s’offre le record du parcours avec un magnifique 60.

Dommage pour lui qu’il soit parti de si loin, son -12 du jour ne lui permettant « que » de remonter à la 7e place à -13.

Ce score de 60, deux autres joueurs étaient dans les clous pour aller le chercher, il s’agit d’Ernie Els et Lee Westwood. Malheureusement pour lui, le vainqueur de l’Open Britannique s’est transformé en Captain Hook sur le retour. Un temps co-leader avec Louis Oosthuizen et Lee Westwood à -17 au départ du 15, Big Easy ne sera même pas en dernière partie à cause de son vilain 69 (4e à -14).
 

Westwood, quand le putting va tout va

 
Lee Westwood lui n’a pas faibli, et grâce à un superbe putting s’offre un 61 sur l’Olazabal Course de Mission Hills. Un score qui permet au n°4 mondial d’être co-leader à 18 en compagnie de Louis Oosthuizen.

Leader avec neuf coups d’avance au départ  sur Westwood, le vainqueur de l’Open 2011 n’a lui pas trouve The Anser sur les greens. Malgré un bon jeu du tee au green, le Sud-Africain joue 70, une des pires cartes parmi les hommes de tête.

Les autres grands perdants de cette journée se nomment Jason Dufner et Adam Scott qui jouent 71. L’Australien, que l’on a pu suivre à la télé, s’est même lancé dans une ode à la suppression du long putter avec un festival de petit putt raté. Une carte de 71, qui aurait pu facilement être une carte de 65.
 

Mickelson à l’affût

 
Une réussite sur les greens, et même un festival de ficelle, c’est ce qui permet à Bill Haas de jouer 66 et de pointer à la 4e place à -14. Il sera accompagné dimanche en avant dernière partie par Els et par Ian Poulter. Efficace dans tous les compartiments du jeu, « M. Ryder Cup » est même à créditer de l’un des plus beaux coups de la semaine avec une longue sortie de bunker rentrée pour eagle au 14.

Ces trois hommes sont devancés par Phil Mickelson qui partagera donc la dernière partie avec Oostuizen et Westwood. A l’instar de Lee Westwood, quand le putting est de la partie, on se demande ce qu’il fait à la 19e place mondiale. Auteur d’un très bon retour avec cinq birdies, Lefty a prouvé qu’il avait le jeu pour triompher sur le parcours Chinois.

Un peu plus tôt, Julien Quesne avait également bien entamé son retour (eagle au 11 et birdies au 14 et 15) avant de terminer par deux bogeys aux 17 et 18. Au grand jeu des si, le Français aurait pu être 20e, et non 40e, s’il avait joué les trous du retour « seulement » dans le par cette semaine.

[box type= »download »] LEADERBOARD – 4e tour à suivre sur GOLF + en direct à partir de 5h00 [/box]

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf