Le Chine du golf s’est réveillée !

Par le 25 janvier 2014
email
Print Friendly and PDF

La Chine du golf est bien une réalité. L’an dernier, un signal fort a été lancé au monde entier à l’occasion du plus célèbre des tournois internationaux : le Masters d’Augusta.

Un gamin de 14 ans, Guan Tianlang, s’alignait au départ, battant ainsi le record de précocité sur cette épreuve mythique. À l’automne, Guan , « même pas peur » comme il le déclarait lui-même, accueillit chez lui en Chine Tiger Woods et Rory McIlroy en s’étonnant que cela remplisse les colonnes des journaux.

D’ailleurs, chacun devra s’y habituer : les Chinois vont d’autant plus être présents dans les épreuves internationales de golf que les Jeux Olympiques qui accueillent maintenant ce sport sont pour eux l’occasion de prouver la force du pays. Et il est bon de noter déjà le successeur de Guan : Ye Wocheng qui à 12 ans, a participé l’an dernier à un tournoi du circuit européen après avoir été sacré champion du monde junior à 11 ans !

Ce résultat est aussi lié naturellement à la construction de centaines de parcours à travers le pays … que des décrets gouvernementaux ont essayé de limiter pour raison environnementale, apparemment en vain.

Il est difficile de chiffrer exactement l’importance du golf en Chine mais l’on peut raisonnablement estimer à un million le nombre de joueurs – avec une progression de 30% par an ! – et à 700 celui des parcours. Signe de richesse oblige.

Les deux fleurons de ce parc récent appartiennent au même groupe, celui dirigé par M. Chu (lire l’encadré) : le Mission Hills Shenzhen Resort qui se trouve à côté de Hong-Kong et le Mission Hills Haikou Resort situé sur l’île de Hainan. Notre escapade golfique vous amène aujourd’hui vers ces deux destinations qui conjuguent excellence et modernisme et qui ont déjà reçu des dizaines et des dizaines de récompenses internationales.

Mission Hills Shenzhen : le plus grand complexe golfique d’Asie

On a beau être habitué aux superlatifs lorsqu’on parle de développement en Chine, on reste plutôt sans voix quand il s’agit de raconter l’expérience de son voyage à Mission Hills. Et n’allez pas croire qu’il s’agit d’un lieu où tout serait centralisé ! L’immensité du projet touristique qui s’étale sur 1 500 hectares oblige parfois à prendre la voiture et à faire une demi-heure de voiture pour rejoindre un parcours ou un équipement hôtelier ! Pas étonnant que Mission Hills figure dans le livre Guinness des records ! 800 millions de dollars y ont été investis au total dans ce but.

Le parcours Ozaki à Shenzhen
Le parcours Ozaki à Shenzhen

Le parcours Pete Dye à Shenzhen
Le parcours Pete Dye à Shenzhen

Question golf, les douze parcours ont été respectivement construits par Jack Nicklaus, Vijay Singh, Jumbo Ozaki, Nick Faldo, Ernie Els, Annika Sorenstam, David Duval, David Leadbetter, Jose Maria Olazabal, Greg Norman, Pete Dye et Zhang Lianwei.

Une des particularités, outre la formidable maintenance des parcours par des centaines de jardiniers qui s’affairent comme des abeilles silencieuses, est la présence de 2 500 cadettes, jeunes et souriantes, toutes de jaune ou de rouge vêtues selon leur ancienneté et leur compétence. Les quelques mots en anglais qui servent aux échanges sont vite remplacés par des courbettes rituelles et parfois par des rires retenus !

Repos d'après parcours au spa de ShenzhenLes « facilities » qu’offre Mission Hills Shenzhen donnent bien une idée du luxe qui attend le golfeur de passage : outre les douze parcours et les nombreuses zones d’entrainement – les vestiaires sont ouverts de 5 heures du matin à minuit ! -, celui-ci pourra disposer de plus de 500 chambres d’hôtels (demander de visiter la suite de Tiger Woods !), de plusieurs restaurants de cuisines variées, de magasins exposant plus de 200 marques mondiales ainsi que des boutiques de sports bien achalandées. Mais également d’un spa et d’un club de sports incroyables : à essayer pour comprendre les soins millénaires chinois et soigner autant le corps que l’âme ! Un aménagement a également été pensé pour ceux qui viennent en famille avec des enfants…

Question pratique, il faut savoir que l’aéroport de Hong-Kong est à 90 minutes et celui de Shenzhen à 40 minutes.

Hainan, l’Hawaï chinois

Quant à l’autre destination qui sur l’île de Hainan propose un service similaire, elle nous plonge dans un univers totalement différent lié autant à l’exotisme de ce bout de terre flottant en mer de Chine qu’à sa composition volcanique que cache parfois une végétation luxuriante.

Mission Hills Haikou propose aussi de nombreux parcours à la signature forte, une dizaine au total, sur lesquels se jouent dorénavant de nombreux tournois internationaux. Le plus connu est le Blackstone course dont le nom provient naturellement des rochers de lave partout présents. À signaler un original parcours de 18 pars 3 dont les grands greens comportent deux drapeaux, laissant le choix au joueur selon son handicap.

Le trou 16 du Stepping stone à Haikou
Le trou 16 du Stepping stone à Haikou

Ici aussi, la capacité hôtelière se situe autour de 500 chambres. Pas de souci pour se restaurer : on trouve tout dans les dix lieux qui attendent les plus affamés et les plus délicats.

Le spa est alimenté évidemment par les 250 sources naturelles aussi bien en eau froide qu’en eau chaude. Les cures de rajeunissement et de revitalisation n’y sont pas de la légende ! La réflexologie y est pratiquée selon des méthodes centenaires.

 le parc aquatique à Hainan
Le parc aquatique à Hainan


Il y a déjà 1000 ans…

La Chine, nouvel eldorado du golf doté de jeunes champions de tout premier plan ?
Et si dans ce domaine aussi, il ne s’agissait que d’un réveil : des chercheurs viennent d’avancer que le golf serait né … en Chine justement. Il y a plus de mille 1000 ans, le nom d’un jeu similaire, « Chuiwan », signifiait frapper la balle. Ce jeu se jouait avec une dizaine de clubs différents, dont un « cuanbang » (équivalent d’un driver) et un shaobang (un bois 3). Le golf se serait répandu par le biais de voyageurs mongols qui l’auraient exporté jusque dans nos contrées …
La Chine du Golf s’est réveillée et il est temps de lui rendre visite !

Information : www.missionhillschina.com

 

L’extraordinaire M. Chu

M. Ken Chu
M. Ken Chu

Lui et son frère font aujourd’hui partie du Top Ten des hommes les plus influents de Chine. Et son parcours –si l’on ose employer ce terme pour un homme d’affaires qui a tout misé sur le golf – est exemplaire dans sa pertinence et sa réussite.

Quand Ken Chu termine ses études universitaires au Canada, il rejoint l’entreprise que son père a créée chez lui à Hong-Kong. Avec comme objectif d’investir dans le golf le magot familial que l’industrie du papier encore florissante a permis d’amasser. C’est son père David qui a eu cette idée originale.

Il fallait être un visionnaire hardi pour faire ce choix, d’autant que la barre est haute. Il s’agissait de créer d’entrée de jeu le plus grand complexe de golf de toute l’Asie. Dans un pays, certes plein de promesses, mais aussi où le golf a été traité de « bourgeois et de capitaliste » pendant des dizaines d’années à tel point que le premier parcours y a été créé seulement en 1984 par Arnold Palmer.

Le résultat est là : Ken Chu, à seulement 40 ans, est à la tête d’une société qui emploie 15 000 personnes, qui possède 22 parcours de golf implantés sur deux complexes touristiques de luxe et développent des activités de service dans le marketing et le sport.

Celui que l’on appelle Monsieur Golf en Chine aime dire que ses investissements sont à long terme et que son seul plaisir est la satisfaction des habitants où il installe ses équipements et ses parcours ainsi que celle de ses clients.

 

Par Roland Machenaud
Photos : RM, Mission Hills Courtesy

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *