Les femmes sur une voie (de garage) Olympique ?

Par le 31 août 2017
email
Print Friendly and PDF

 

Le parcours de golf retenu pour accueillir l’épreuve olympique de golf au Jeux de Tokyo 2020 créé la polémique. Un club ultra select, et interdit aux femmes, qui menace la tenue de l’épreuve féminine.

 

C’est dans la banlieue de Saitama, proche de Tokyo, que le golf du Kasumigaseki Country club de Kawagoe a été retenu pour accueillir les épreuves de golf des prochains jeux olympiques de Tokyo, organisés en 2020. Un parcours à l’ancienne, réputé pour son superbe tracé, mais qui applique également des règles d’un autre âge.
Le règlement intérieur du « KCC », datant de 1929, interdit aujourd’hui encore aux femmes d’en devenir membre à part entière, et créé ainsi la polémique, trois ans avant l’organisation des Jeux Olympique dans la capitale japonaise.
Déjà confrontés aux critiques avec l’explosion des coûts et des budgets, le comité d’organisation des Jeux à Tokyo se serait bien passé de la mise en avant de ce débat d’un autre temps.

Un parcours pourtant plébiscité !

Face à cette polémique naissante, les dirigeants du comité d’organisation souhaitent un changement des statuts du club hôte, afin de répondre à la charte olympique en matière d’égalité des sexes. Pourtant, à aucun moment le KCC n’a fait acte de candidature pour organiser les épreuves olympiques de golf, et le conseil d’administration du club (composé de 15 membres) ne semble pas enclin à modifier son règlement intérieur pour les besoins des JO de 2020. Ainsi, le président du conseil d’administration du club japonais Kiichi Kimura, estime que le débat était une « nuisance, quelque chose de très embarrassant ». La volonté de changement du club est inexistante, d’autant plus que c’est à la demande du comité d’organisation olympique japonais qu’il a accepté d’accueillir les compétitions. « Nous n’avons jamais postulé » renforce Kiichi Kimura. Pourtant, le KCC semble incontournable par son positionnement géographique, proche de Tokyo, mais aussi pour la qualité de ses infrastructures, idéales pour accueillir un évènement d’une telle ampleur.

 

Dès lors, on peut s’interroger sur un choix de site qui ne colle pas vraiment avec l’esprit olympique.  Le comité d’organisation souhaite ainsi réagir au plus vite, pour garantir l’esprit des jeux sur l’ensemble de ses sites. Un courrier a même été adressé à la Fédération japonais de golf, afin de faire pression sur le KCC, et ainsi garantir la bonne tenue des épreuves. Le comité international olympique (CIO) a réagi à son tour et s’est montré inflexible par l’intermédiaire de John Coates, chargé de la coordination pour la préparation des jeux olympiques au sien du CIO : « Si l’égalité des genres n’est pas respectée, il faudra dès lors trouver un nouveau site ».

 

A trois ans de la tenue des épreuves, le bras de fer semble lancé entre les instances dirigeantes du club et ceux de l’organisation des JO. Une chose est sure, c’est que le Kasumigaseki Country club de Kawagoe a trouvé un excellent moyen de créer le buzz !

Crédit photos: L’Equipe, Pref.Saitama, terresacree.org.

 

A propos de Julien Oury

Diplômé de l'école de journalisme de Vichy en 2014, Julien Oury travaille pour Sud Radio, Eurosport, Rugbyrama et le groupe Canal+ depuis 2012. Spécialiste multisports, il aime transmettre l'émotion avant tout, celle qui rapproche les gens. Le golf reste sa passion numéro un, car il fait partie d'une famille de golfeurs.

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *