Masters – 3e tour : Tiger comme a ses plus belles heures

Par le 12 avril 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- AP Tiger Woods fist pump Masters

69 vendredi, 68 samedi. Pour la première fois depuis 2005 Tiger Woods a réussi à enchaîner deux rounds dans les 60 au Masters. 2005, année de sa dernière victoire à Augusta. Pareil scénario semble difficile cette année en raison de la domination de Jordan Spieth, toujours leader.

« J’aurais vraiment pu scorer bas aujourd’hui. J’étais vraiment bien. Avec le recul, je pense que j’aurais pu scorer deux coups de moins ».

Il y a les paroles et les actes comme ce birdie improbable au 13 suivi d’un « fist pump » (point serré rageur) comme on ne l’avait plus vu depuis longtemps….depuis sa victoire au World Challenge en 2011 pour son retour aux affaires.

Cet aller a sans doute été le plus excitant dans un Majeur depuis des années. -4 pour Woods sur les neuf premiers, même score pour Phil Mickelson et Rory McIlroy. On n’en demandait pas tant.

De ces trois joueurs seul Lefty (-11) semble posséder une petite chance de rattraper Jordan Spieth (-16).

Pour ce qui est de Tiger et Rory (-6), ils se consoleront en jouant ensemble ce dernier tour (départ 20h30). Jouer si tard le dimanche est déjà une réussite pour Woods qui a confié qu’Augusta était « loin d’être le parcours idéal pour faire son retour ».

Et même si le Tigre a échoué dans son but du jour qui « était de rentrer au club house à -10 pour profiter d’une éventuelle défaillance de Jordan Spieth le dimanche » au moins il peut se réjouir d’être de nouveau admirer pour ses performances et non épier par ceux qui traquent les signes de son déclin.

Après le golf reste le golf et Rory a annoncé « avoir besoin d’un 61 ou 62 pour avoir une chance de gagner (…) je ne pense que ça arrivera mais bon tout est possible ».

Leaderboard Masters

(Credits Photo : AP)

 

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *