Ryder Cup : Zoom sur l’Equipe américaine

Par le 23 septembre 2014
email
Print Friendly and PDF

-c- getty Team USA

Ce jeudi débute la 40e édition de la Ryder Cup à Gleneagles (Ecosse). Entre absents (Woods, Dufner, D. Johnson) et joueurs en méforme, les hommes de Tom Watson font figure d’outsiders.

Ca y est les Américains sont arrivés.

Le moins que l’on puisse dire est que l’Ecosse s’annonce comme une terre hostile. Premièrement, les Européens semblent portés par une vague de confiance symbolisé par le n°1 mondial Rory McIlroy.

D’autre part, les hommes de Tom Watson ne peuvent pas se reposer sur un homme voire une paire providentielle. Le passif des joueurs US est même inquiétant à quelques heures du début de l’affrontement.

Equipe Américaine :

Capitaine : Tom Watson
Vice-capitaines : Raymond Floyd, Andy North, Steve Stricker

Joueurs :

us_keegan_bradley1

Keegan Bradley : 2e participation, 3 matches gagnés, 1 perdu, 0 partagé – Choisi par le capitaine pour son amour de la Ryder Cup, il possède également l’avantage de former une paire redoutable avec Phil Mickelson (3-0-0 en 2012). Son niveau de jeu reste lui une inconnue (aucune victoire depuis août 2012).

us_rickie_fowler1

Rickie Fowler : 2e (0-1-2) – Assurément le meilleur joueur américain en 2014 avec ses 4 Top 5 en Majeurs. C’est d’ailleurs à l’Open Britannique qu’il avait eu sa première chance de gagner un Majeur en 2011. Donc oui son style agressif peut très bien se marier avec un parcours soft type links. Sans conseste l’atout n°1 côté américain.

us_jim_furyk1

Jim Furyk : 9e (9-17-4) – La saison de Jim Furyk force le respect. A 44 ans, celui qui court toujours après une victoire depuis 2010 a été le joueur le plus régulier en 2014 sur le PGA Tour. Sa tendance à rater les putts importants et son record largement négatif dans cette compétition posent tout de même question.

us_zach_johnson1

Zach Johnson : 4e (6-4-1) – L’un des joueurs les plus expérimentés est aussi celui dont l’état de forme pose le plus de question. Véritable machine à toucher les fairways, nul doute que Tom Watson saura lui adjoindre un joueur plus en forme.

us_matt_kuchar1

Matt Kuchar : 3e (3-2-2) – Ne vous fiez pas à son sourire, Matt Kuchar est impitoyable en Match-Play. Invaincu en cinq matches par équipe, Koooch’ a également remporter le WGC Accenture Match Play en 2013. Son été a été solide, ce qui ne gâche rien.

us_hunter_mahan1

Hunter Mahan : 3e (3-2-3) – Choisi par le capitaine suite à son succès au Barclays, Hunter Mahan veut faire oublier sa gratte du Celtic Manor. Quand il est en forme, il ne rate pas un swing, mais l’est-il vraiment ? Depuis qu’il a été choisi, aucune de ses huit cartes n’est descendue sous le par.

us_phil_mickelson1

Phil Mickelson : 10e ( 14-18-6) – LA grosse déception de cette saison. Pour la 2e fois en vingt ans de carrière, Lefty boucle une saison sans la moindre victoire. Il a même fallu attendre le PGA Championship mi-août pour le voir entrer dans le Top 10 pour la seule fois de la saison. Deux motifs d’espoir subsistent : La pause qu’il s’est accordé en bazardant la fin des playoffs et la présence à ses côtés de Keegan Bradley.

us_patrick_reed1

Patrick Reed : Rookie – Alors là grosse inconnue a double titre. Golfiquement, son niveau est loin de celui qu’il affichait il y a un an (3 victoires en 7 mois). L’autre point d’interrogation concerne son intégration dans le collectif US après ses déclarations arrogantes dans la foulée de son succès au Doral (« Je considère faire partie des 5 meilleurs joueurs du monde).

us_webb_simpson1

Webb Simpson : 2e (2-2-0) : Choisi par le capitaine tant pour ses qualités humaines que ses talents de putter. Un peu comme Mahan, il a bien joué au bon moment..et un peu comme Reed son pic de forme se situe déjà bien loin. Le vainqueur de l’US Open 2012 a tout de même le mérite de savoir formé une équipe avec le lunatique Bubba Watson (2 victoires – 1 défaite à Medinah en 2012).

us_jordan_spieth1

Jordan Spieth : Rookie – Difficile de se passer du joueur le plus doué de la nouvelle génération. Amateur il y a encore deux ans, le format Match-Play est encore frais dans sa tête. Même s’il a connu une 2e partie de saison compliquée, le Texan sera, avec Victor Dubuisson, la grosse attraction du point de vue « talent pur ».

us_jimmy_walker1

Jimmy Walker : Rookie. Contrairement à beaucoup de ses compatriotes, il a joué régulièrement à haut niveau tout au long de l’année comme en témoigne ses trois Top 10 en Majeurs. Capable de driver loin et de très bien putter, il est le portrait-robot du co-équipier idéal.

us_bubba_watson1

Bubba Watson : 3e (5-5-1)  – Comme en témoigne son record en Ryder Cup, c’est tout ou rien. Malgré cette incertitude, il reste un atout de poids dans l’équipe de Tom Watson en raison notamment de sa longueur sur le mises en jeu. Si mentalement il y est, il a tout pour être l’un des hommes clés de cette Ryder Cup.

A lire également : Zoom sur l’Equipe Européenne

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *