Ryder Cup : Zoom sur l’Equipe Européenne

Par le 23 septembre 2014
email
Print Friendly and PDF

European Team Ryder Cup

Tenants du titre et vainqueurs de 5 des 6 dernières éditions de cette Ryder Cup, les Européens font figure de favoris pour cette 40e édition.

Trop favoris. C’est presque la seule crainte qui vient à l’esprit des supporters européens. Emmenés par le n°1 mondial Rory McIlroy, l’équipe européenne n’a peut-être jamais été aussi forte.

Capitaine : Paul McGinley
Vice-Capitaines : Des Smyth, Sam Torrance, José Maria Olazabal, Padraig Harrington, Miguel Angel Jimenez

Joueurs :

euro_thomas_bjorn1

Thomas Björn : 2e participation, 3 victoires, 2 défaites, 1 match partagé – Vice capitaine à Medinah, Thomas Björn a réussi l’exploit de revenir dans cette compétition en tant que joueur. Malgré une fin de saison timide l’expérience du Danois va être précieuse, pourquoi pas aux côtés d’un rookie comme Victor Dubuisson ?

euro_jamie_donaldson1

Jamie Donaldson : Rookie – Joueur le plus régulier de l’équipe évoluant en Europe, Jamie Donaldson reste sur trois Top 10 sur ses trois dernières sorties. S’il appréhende bien ses débuts, le Gallois pourrait surprendre les Américains.

euro_victor_dubuisson1

Victor Dubuisson : Rookie – Driver puissant, habile autour des greens, Victor Dubuisson est la grosse attraction côté européen. Graeme McDowell a manifesté à plusieurs reprises son envie de jouer aux côtés de ce joueur au tempérament ultra agressif. Troisième Français présent en Ryder Cup après Jean Van de Velde (1999) et Thomas Levet (2004).

euro_stephen_gallacher1

Stephen Gallacher : Rookie – Passé à un coup de la qualification automatique, Stephen Gallacher ne pouvait pas ne pas figurer dans cette équipe. En plus de son état de forme, l’Ecossais présente l’avantage de connaître parfaitement Gleneagles puisqu’il habite à 30 minutes du parcours.

euro_sergio_garcia1

Sergio Garcia : 7e participation (16-8-4) – A l’instar de Ian Poulter, Sergio Garcia semble habité par cette compétition. Auteur d’une saison « seulement » récompensée par une victoire au Qatar en janvier. Derrière Rory McIlroy, il est clairement le 2e meilleur joueur européen en 2014.

euro_martin_kaymer1

Martin Kaymer : 3e participation (3-2-1) – Relancé par son putt victorieux à Medinah en 2012, Martin Kaymer est sérieusement revenu aux affaires depuis. En remportant le Players et L’US Open, l’ex n°1 mondial n’a clairement pas le même statut dans l’équipe qu’il y a deux ans. Après un été compliqué, il est à créditer de Playoffs solides.

euro_graeme_mcdowell1

Graeme McDowell : 4e participation (5-5-2) – Auteur d’un doublé au Golf National, Graeme McDowell est l’archétype du « match-player » : Un joueur qui ne lâche rien. G-MAC déçoit rarement sous la pression. Décisif dans la victoire au Celtic Manor en 2010, il a également su être brillant pour gagner sa place dans l’équipe avec cinq Top 10 de suite cet été.

euro_rory_mcilroy1

Rory McIlroy : 3e participation (4-3-2) – Vainqueur de deux Majeurs cette saison, Rory McIlroy est sans conteste le meilleur joueur du monde à l’heure actuelle. Espérons qu’il aura retrouvé de la fraîcheur mentale pour éviter les ratés à moins d’1m du trou comme cela a pu arriver lors des Playoffs. Pas sûr que les Américains lui donnent beaucoup de putts cette semaine…

euro_ian_poulter1

Ian Poulter : 5e participation (12-3-0) – LE meilleur joueur de Ryder Cup de ces dernières années. Avec sa hargne, il avait à lui seul relancé l’équipe européenne en perdition à Medinah en 2012. Détail qui n’en est pas un, il est tout de même le joueur qui présente les plus mauvais résultats cette année.

euro_justin_rose1

Justin Rose : 3e participation (6-3-0) – Solide et en plus capable d’éclairs de génie comme ce putt au 17 à Medinah face à Mickelson. 4e du Tour Championship, il semble monter en régime à point nommé pour cette Ryder Cup.

euro_henrik_stenson1

Henrik Stenson : 3e participation (2-3-2) – Un peu à l’image de Bubba Watson côté américain, il peut tout se passer avec lui. 4e de l’US Open puis 3e de l’USPGA, le Suédois a montré par instants que sa saison 2013 n’était pas un acte isolé. A voir comment il sera luné cette semaine.

euro_lee_westwood1

Lee Westwood : 9e participation (18-13-6) – Hormis une victoire en Malaysie et deux Top 10 au Masters et au Players, sa saison 2014 a été très moyenne. Choisi par le capitaine pour son bilan largement positif, les doutes persistent sur sa capacité à rebondir au niveau qui avait fait de lui un éphémère n°1 mondial.

A lire également : Zoom sur l’Equipe Américaine

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *