Solheïm Cup : L’Europe prend le large (10,5 – 5,5)

Par le 18 août 2013
email
Print Friendly and PDF

Grâce notamment à une Karine Icher inspirée sur les greens, l’Europe a augmenté son avance à l’issu de cette 2e journée. La première défaite à domicile à Solheïm Cup n’est pas loin pour une équipe américaine désormais menée de cinq points.

Un an après le miracle de Medinah en Ryder Cup, c’est d’un autre miracle dont ont besoin les joueuses de Meg Mallon.

Contrairement à la dernière édition de la Ryder Cup, ce ne sont pas quatre mais cinq points que la Team USA doit remonter.

Le trou en 1 d’Anna Nordqvist

Une 2e journée idéalement lancée par le trou en un d’Anna Nordqvist sur le 17 pour gagner le premier point de la journée. Grâce à ce point glané, sa partenaire et compatriote Caroline Hedwall présente désormais un bilan parfait de quatre points sur quatre.

D’habitude plus à leur avantage en foursomes, les européennes vont se faire malmenées en concédant deux matches et en partageant miraculeusement le 3e. Karine Icher et Suzann Pettersen perdant au passage leur premier point de la semaine après leur défaite respective.

Les arbitres encore à côté de la plaque

L’après-midi de quatre-balles meilleure balle s’avère en revanche cauchemardesque pour les américaines avec un 4-0 concédé face aux joueuses de Liselotte Neumann.

Un coup de balai entaché encore une fois de deux nouveaux cas d’arbitrage.

Déjà lésée la veille dans son match (drop non conforme de Carlota Ciganda), Paula Creamer va une nouvelle fois se retrouver au cœur d’une nouvelle polémique bien malgré elle.

Alors qu’elle adresse sa balle pour son putt pour le par sur le 7, un des cadet côté européen lui signifie que le putt est donné. Un putt de 3 mètres pour le par que l’Europe souhaite éviter car il peut donner la ligne à Lexi Thompson qui elle s’apprête à jouer un putt similaire pour birdie.

Un manœuvre roublarde certes mais on ne peut plus légale. Légale sauf si ce conseil a été soufflé par la vice-capitaine européenne Annika Sörenstam, ce qui semble être le cas. Or, le règlement stipule clairement que les joueuses ne peuvent recevoir aucune aide extérieure à la partie.

Le deuxième cas n’a cette fois-ci handicapé aucune des deux équipes mais il a encore une fois mis les nerfs des joueuses à rude épreuves. En effet, comme vendredi, 25 minutes ont été nécessaires aux officiels pour arbitrer la procédure de drop après deux mises en jeu dans l’eau (celles de Beatriz Recari et Cristie Kerr).

Dommage qu’on ne puisse pas encore sanctionner les arbitres pour jeu lent !

Karine « Poulter » Icher est dans la place

Ce sont finalement les américaines qui remportent ce trou 16 pour revenir 1down avec deux trous à jouer.

Ce contretemps ne perturbe en rien Karine Icher. La Française qui rate de très peu un superbe putt pour la gagne sur le 17.

Le sursis de la paire Cristie Kerr- Morgan Pressel est de courte durée. Sur le 18, la Castelroussine nous rentre un putt « Poulterien » de 14 mètres pour remporter le match. A voir dans les highlights absolument !!

Invaincue sur leur terre depuis la création de l’épreuve en 1990, les Américaines se retrouvent menées à la surprise générale 10,5 à 5,5.

Ben Crenshaw, capitaine américain lors de la remontée de Brookline lors de la Ryder Cup 99, sera même présent pour transmettre les bonnes vibrations à ses compatriotes. Pas sûr que cela suffise…

LEADERBOARD – 3e journée à suivre à partir de minuit sur Golf Channel France

(Credits photos : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *