US Open – 1er tour : Ce qu’il faut retenir

Par le 19 juin 2015
email
Print Friendly and PDF

Jordan Spieth, Michael Greller

Stats’, coulisses, déclarations, voici les choses à retenir du 1er tour de ce 115e US Open.

–          La stat qui fait plaisir : Henrik Stenson, co-leader, a signé le meilleur round de sa carrière en Majeur (65)

–          La stat qui fait mal : Tiger Woods (80) a lui signé son pire score en carrière à l’US Open. Jamais il n’avait signé un tel score lors d’un 1er tour dans toute sa carrière.

–          L’image qui fait mal : Tiger Woods qui « toppe » son bois 3 sur le 18

–          Une partie vedette à +28 !! : Outre le +10 de Woods, Rickie Fowler a joué +11 et Louis Oosthuizen +7 !! « On est juste content d’être en vie » a déclaré après coup Rickie Fowler. Même ironie chez Tiger « Au moins, j’ai botté les fesses de Rickie aujourd’hui ».

–          Pas la semaine de McIlroy non plus ? : Le n°1 mondial n’a pas pas su tirer avantage de jouer le matin (+2). Une stat inquiétante lorsque l’on sait que Rory McIlroy n’a jamais gagné un tournoi en jouant au-dessus du par lors d’un 1er tour.

–          Spieth en a encore sous le pied : Non content d’avoir signé l’une des meilleurs cartes de l’après-midi (-2), Jordan Spieth estime « qu’il n’a pas encore retrouvé la frappe de balle qu’il avait à l’entraînement il y a quelques jours ». Ca promet !

–          ….Alex Lévy aussi ? : « J’ai pas trouvé que mon jeu était fabuleux mais avec l’expérience et le fait d’être plus posé ça a payé (…) Cette semaine c’est du bonus pour moi-même si j’essaie de faire du mieux possible. Aujourd’hui j’aurais peut-être dû discuter plus avec mon cadet sur certains coups. Jouer ce genre de parcours fait gagner en maturité ». (propos recueillis par L’Equipe)

–          Un parcours qui va se durcir ? : l’USGA n’aime pas trop que les scores descendent très bas lors de l’US Open. Or, 25 joueurs ont joué sous le par dans ce 1er tour. Du jamais-vu depuis les 29 de Pebble Beach en 1992. On peut donc s’attendre à des conditions encore plus dures ce vendredi.

–          +de 300m de moyenne pour Dustin Johnson ! : Avec 336 yards de moyenne sur ses drives, Dustin Johnson a touché des zones que la plupart de ses collègues n’envisagent même pas. Leader après 3 tours à Pebble Beach lors de l’US Open 2010, cela pourrait bien lui sourire cette fois-ci. « Je suis un joueur plus mûr aujourd’hui, mon jeu est beaucoup plus affûté qu’en 2010 » a commenté le 5e joueur mondial après sa partie.

–          Bubba Watson (70) en colère : Malgré deux double bogeys, Bubba a tout de même réussi à rendre une carte de 70 (par). Il a néanmoins refusé de parler aux médias après coup. Le 4e joueur mondial n’a pas supporté l’attente de 30 minutes sur le 18 : « C’est pathétique de voir ça au niveau professionnel ». Malgré un bon 1er tour, Bubba n’a scoré sous le par qu’à une reprise à l’US Open….en 25 rounds.

–          Des greens pourris ? : « Ce ne sont pas les meilleurs greens sur lesquels j’ai putté ». Rory McIlroy a fait plutôt dans la diplomatie. Jamais avare de plaintes, Sergio Garcia a lui été plus tranchant : « Ils sont aussi mauvais qu’ils ont l’air à la télé (…) Un tournoi de ce calibre mérite mieux ». Mickelson, Monty, Stenson, ils sont nombreux à avoir émis des réserves (voire pire) sur les greens de Chambers Bay.

–          Le trou n°8 à huis clos : Vous voyez moins de public cette année ? Normal, le parcours de Chambers Bay, en plus d’être très accidenté, présente des zones carrément inaccessibles pour le public. Sur le trou n°8 les birdies sont aussi rares que les spectateurs.  » Seuls les membres d’un commando d’élite pourraient observer les joueurs » rigole un journaliste américain. Le 5 et le 16 sont presque dans ce cas.

–          Un colosse à terre : Gary Woodland (+4), qui partageait la partie de Victor Dubuisson (+4), a été hospitalisé après le 1er tour pour une déshydratation. Après s’être vu diagnostiqué un virus « Gary va tout faire pour être sur pied pour le 2e tour » selon son agent

–          Des co-pilotes en béton : Blessés après une chute mercredi, les cadets de Stephen Gallacher et Henrik Stenson étaient bien présents au départ de ce dernier tour

–          Et le gamin de 15 ans alors ? : Plus jeune participant à cette 115e édition de l’US Open, Cole Hammer s’en tire avec un honorable 77. Le jeune américain dont les yeux étaient plus qu’humides au départ a précisé « qu’il ne pleurait pas. Je priais, comme avant chaque 1er tour. C’était de l’excitation nerveuse ».

–          4 coups pour sortir d’un bunker : Telle est la mésaventure qu’a connue Camilo Villegas sur le 12 (+2). Dommage car le Colombien avait commencé par deux birdies.

–          La loi c’est moi ! : L’USGA a confisqué les clubs du joueur Australien Clint Rice, présent sur place en qualité de réserve. D’après les règles édictées par l’entité qui régit le golf US, « Un joueur non qualifié peut utiliser le practice mais en aucun cas jouer une partie de reconnaissance ». Geoff Ogilvy a donc poursuivi sa « reco » tout seul. Ce qui n’a semble-t-il pas été traumatisant puisque le vainqueur de l’US Open 2006 est l’un 25 joueurs sous le par.

–          Deux amateurs qui brillent : Brian Campbell (-3) et Ollie Schnierderjans (-1) ont réussi la prouesse de joueur sous le par.

Lire également : Rickie et Tiger déjà out !

 

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *