USPGA – 2e tour : Jason Dufner leader, Tiger impuissant

Par le 10 août 2013
email
Print Friendly and PDF

Jamais un parcours de Majeurs ne s’est montré aussi docile cette année. Des conditions dont profitent Webb Simpson (64) et surtout Jason Dufner (63). Ce dernier fait coup double puisqu’il bat le record du parcours et prend la tête de ce PGA Championship. Incapable de tirer avantage des conditions soft, Tiger Woods ne joue que le par et pointe désormais à 10 coups.

Ceux qui ont visionné l’USPGA 2003 n’ont certainement pas reconnu le parcours d’Oak Hill ce vendredi. Arrosé par la pluie, le tracé de Rochester (New York) subit la foudre des joueurs les plus inspirés.

Des précipitations qui gâchent le début de partie des joueurs du matin. Cela n’empêche pas Adam Scott (68) et Justin Rose (66) de poursuivre leur quête d’un 2e Majeur cette année. On n’ose d’ailleurs imaginer le carnage qu’aurait fait le vainqueur de l’US Open s’il avait joué l’après-midi.

« Une fois que la pluie s’est arrêtée j’ai pris feu » a-t-il sobrement concédé en conférence de presse. Après être passé en +2 au sortir du 18, le joueur Anglais envoie six birdies en neuf trous pour venir se replacer à la 5e place à -6. Une cinquième place qu’il partage avec Henrik Stenson, à un coup des anciens co-leaders Adam Scott et Jim Furyk (2e à -7).

Webb Simpson rejoint Ben Hogan et Curtis Strange….

Si Adam Scott regrette de ne pas avoir « rentrer plus de putts sur la fin », rien n’est en revanche à jeter sur la carte de Webb Simpson. Pourtant parti le matin, le vainqueur de l’US Open 2012 poste un 64, score qu’il ignorait être le record du parcours. Une meilleure marque qu’il partage désormais avec Ben Hogan (1942) et Curtis Strange (1989).

Grâce à cette carte, Simpson est désormais 9e à -4 en compagnie de Charley Hoffman, Marcus Fraser et Martin Kaymer, avec qui il partagera sa partie ce samedi.

Intercalé à -5, Steve Stricker (67) montre encore une fois que sa carrière de putting coach peut attendre quelques mois, voire quelques années. La reconversion de Robert Garrigus, elle, se ferait plus dans le déménagement de piano. Le cogneur Américain, un temps leader à -8, s’est ensuite liquéfié pour retomber à -5.

…Et Jason Dufner les dépasse

En revanche, rien n’entrave la marche en avant de Jason Dufner dans ce 2e tour. Parfaitement lancé par un eagle sur le 2 (sand wedge à 95 mètres), le joueur de l’Alabama ajoute ensuite cinq autres birdies à une carte immaculée de 63. Un score synonyme de nouveau record du parcours mais également de record en Majeur. En effet, en 153 ans d’histoire, seuls 24 joueurs ont joué 63 en Majeurs, Vijay Singh et Greg Norman l’ont même fait deux fois…Tiger Woods avait lui fait une virgule à Southern Hills en 2007 pour devenir le premier en 62 lors de l’USPGA 2007.

A la question de savoir s’il peut supporter la pression du leader, la réponse se trouve peut-être dans le putt qu’il a eu sur le 18 pour jouer 62 et se retrouver seul dans les livres d’histoire. Un putt affreusement court, « le pire de ma journée » a-t-il même déclaré après coup.

Tiger Woods loin du compte

Des putts affreux, Tiger Woods en a enfilé toute la journée comme sur le par 4 driveable du 14. Alors qu’il s’était enfin décidé à attaquer, le n°1 mondial a ensuite concédé un 3-putts après avoir réussi à attraper le green en un.

A vrai dire, le 14 est à l’image de la journée du Tigre. Une alternance de bon et de moins bon, surtout sur les greens avec 32 putts. La séance qu’il s’est infligé après-coup au practice avec Sean Foley résoudra-t-elle ses problèmes en Majeurs ? Pas sûr. Woods qui en six rounds à Oak Hill n’a jamais joué en dessous du par. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l’incontestable n°1 mondial n’a joué qu’une seule carte dans les 60 en Majeurs cette année (sur 14 ! ).

Rory McIlroy, pas brillant mais combatif

Encore plus « mauvais » au putting, Lee Westwood est le grand perdant de cette journée (73). L’anglais désormais 22e à -1. A l’inverse, Sergio Garcia, meilleur putter actuel sur le PGA Tour, a confirmé ce statut. Avec une carte de 68, le Valencien est à -3 et peut nourrir l’espoir d’un premier Majeur.

Un titre que ne lui contestera pas Rory McIlroy, le champion sortant de cet USPGA. En bataille avec son jeu depuis des mois, la présence du n°3 mondial ce week-end mérite tout de même d’être soulignée.

Après une série de trois bogeys et un double en cinq trous, Rory s’est ressaisi avec quatre birdies sur son retour pour passer le cut avec un total à+1. « Si c’était arrivé en milieu de saison, je serais probablement déjà à la maison » a-t-il commenté. Peut-être des jours meilleurs à venir pour l’ancien n°1….

Enfin d’autres joueurs n’ont pas réussi à accrocher le score de +3 synonyme de présence ce week-end. C’est le cas de Nicolas Colsaerts (+4), Bubba Watson (+4), Charl Schwartzel (+4) et Luke Donald (+5).

LEADERBOARD – 3e tour à suivre à partir de 20h sur Golf+

(Credits Photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *