USPGA – Dufner sans trembler

Par le 12 août 2013
email
Print Friendly and PDF

Deux après son échec à Atlanta lors de ce même PGA Championship, Jason Dufner a pris sa revanche sur le parcours d’Oak Hill. Le joueur de 36 ans remporte son 1er Majeur après une dernière journée parfaitement maîtrisée. Grandissime favori, Tiger Woods conclu sa semaine à la 40e place.

Ces 10 dernières années, Oak Hill rimait avec Shaun Micheel. Désormais, le vainqueur de l’USPGA 2003 a trouvé son maître. En effet, des coups de fers donnés pour birdie, Jason Dufner en a planté trois dans ce dernier tour. Sa première fléchette au 5 lui permet de prendre la tête, Jim Furyk ne le reverra plus.

Jim Furyk « sans regrets » et pourtant…

Car oui dans cette dernière journée, le seul adversaire de Dufner s’avère être son partenaire en dernière partie Jim Furyk.

Dix ans après son seul titre en Majeur, Furyk aborde ce dernier tour avec un petit coup d’avance. Mais à force de vouloir préserver cette petite marge, l’homme aux 16 victoires est happé par la réussite du Duff.

« Je n’ai aucun regret sur cette journée (…) J’aurais aimé terminer par deux pars pour mettre un peu de pression sur Jason ».

Tout est dit. Jim Furyk était plus en mode US Open qu’en mode USPGA ce dimanche. Cette obsession à vouloir préserver le par l’aura conduit à être trop « conservateur », surtout sur l’aller.

Le beau geste de Keegan Bradley

La suite est implacable : -2 pour Dufner contre +1 pour Furyk, le nouveau n°8 mondial s’impose avec deux coups d’avance et se permet même de finir bogey-bogey.

Après avoir rentré son putt victorieux et enlacé sa femme Amanda, Dufner reçoit même l’étreinte de son bourreau d’Atlanta Keegan Bradley. Ce dernier, en route pour l’aéroport, a fait demi-tour pour être sûr d’être le premier à féliciter son ancien adversaire et aujourd’hui ami.

A la fin de ce dernier tour, Henrik Stenson n’était sûrement pas d’humeur à étreindre qui que ce soit. Animé d’un état d’esprit à l’opposé de celui de Furyk, le Suédois réalise un eagle sur le 4. Malheureusement pour le suspense, les (minces) espoirs de voir son pays remporter un 1er Majeur s’envolent après un bogey au 14. Bravo tout de même au nouveau n°10 mondial qui vient d’aligner quatre Top 3 dont deux en Majeurs.

Derrière ni son compatriote Jonas Blixt ni Adam Scott ne réussissent à aller en dessous du par. Au contraire de Scott Piercy (65, meilleure carte du jour), David Toms (67) et de Jason Day. Un dernier rush qui permet à ces derniers d’intégrer le Top 10.

Un Top 10 complété par Zach Johnson, Dustin Johnson et…Rory McIlroy. Le n°3 mondial, 8e en -3 nous annonce peut-être son retour en forme pour les Playoffs de la FedEx Cup (comme l’année dernière!).

Il y croisera peut-être le sosie du Tiger Woods que l’on a vu cette semaine. Incapable de descendre sous le par lors de ses deux dernières visites à Oak Hill, le n°1 mondial termine 40e…son pire résultat dans sa carrière pro en Majeur*.

LEADERBOARD

*Après avoir passé le cut

(Credits Photos : Reuters)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *