Abu Dhabi : Donaldson tremble mais gagne

Par le 20 janvier 2013
email
Print Friendly and PDF

Le déclic, c’est comme cela que l’on qualifie souvent la première victoire.

Pour Jamie Donaldson, il est intervenu au Royal Portrush lors de sa victoire à l’Irish Open l’an dernier. Une première victoire qu’il attendait depuis 10 ans…

C’est grâce à cette nouvelle confiance que le solide Gallois de 37 ans s’est offert ce dimanche l’Abu Dhabi HSBC Golf Championship.

Parti avec deux coups de retard sur le leader Justin Rose, Donaldson a même dû attendre le dernier putt de ce dernier pour fêter sa 2e victoire sur l’European Tour.

Le 5e joueur mondial, après une journée moyenne (-1), avait un putt de trois mètres pour le playoff. Malheureusement pour l’Anglais, c’est la virgule qui l’attendait au bout de la ligne.

Rose termine donc 2e à égalité avec Thornbjorn Olesen, auteur d’une très bonne journée (69). Le jeune Danois de 23 ans montre au passage que le passage de Titleist à Nike peut s’effectuer sans dommages.
 

L’incroyable défaillance de David Howell

 
Derrière le trio de tête, à noter l’inattendue performance de Ricardo Santos. Le joueur Portugais, rookie de l’année en 2012 grâce à sa victoire à Madère, termine à -11 juste devant Branden Grace.

Le Sud-Africain, auteur de la meilleure carte du jour (65), ne semble pas rassasié après ses quatre victoires l’an dernier.

A noter le gros gadin de David Howell sur le parcours de l’Abu Dhabi Golf Club. Troisième de l’Ordre du Mérite européen en 2006, l’Anglais s’est littéralement réincarné en Luke Donald du 1 au 11 pour atteindre seul la tête.

Mais après un birdie raté au 11, la machine s’est détraquée avec un bogey au 12 et surtout un triple bogey au 13 avec quatre putts à cinq mètres !!

Côté Français, le meilleur cette semaine est encore Raphaël Jacquelin, 39e à -2. Le Lyonnais s’estime tout de même satisfait de son jeu du tee au green : « J’ai parfois bien tapé la balle, même très bien par moment. Je n’ai juste pas su convertir mes nombreuses chances de birdie, mais c’est cool pour la suite ».

Grégory Bourdy et Romain Wattel terminent quant à eux 61e et 64e. Les huit autres Français présents cette semaine dans les émirats n’ont pas passé le cut. Un cut en forme de cordon ombilical pour Julien Quesne rentré à Bordeaux après le 1er tour pour célébrer la naissance de son premier enfant…c’est en gros la seule bonne news à se mettre sous la dent pour les frenchies cette semaine.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf