AT&T National – 2e tour : Mahan chaud bouillant

Par le 30 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

40 degrés. Plus que le loft d’un fer 9, ces deux chiffres désignent la température qu’il faisait sur le parcours du Congressional durant le 2e tour de l’AT&T National. A l’aise dans la fournaise, Hunter Mahan (65) a pris la tête du tournoi. Tiger Woods (68) reste placé à cinq coups du leader.

 

Qui sera le vainqueur cette semaine ? La cote est faible si vous pariez sur un Américain, deux fois vainqueur cette saison et qui est coaché par Sean Foley. Ces caractéristiques désignent à la fois Woods et Mahan. Ce dernier possède tout de même une marge intéressante de cinq coups sur le Tigre et de deux coups sur un groupe de trois joueurs de moindre calibre : Brendon De Jonge, Jimmy Walker et Robert Garrigus.

 

Le « show Laser » de Mahan

 

Dans des conditions d’US Open, le jeu d’Hunter Mahan fait merveille : 22/28 fairways depuis le début de la semaine et 28/36 en greens touchés. Du tee au green personne ne rivalise avec l’actuel 3e de la FedEx Cup. Sean Foley admiratif a même analysé la prestation de son protégé comme un « show laser » notamment sur l’aller, où le Californien a posté pas moins de cinq birdies.

Du côté de Woods rien à signaler hormis quelques changements sur son stroke de putting suggéré par son ancien camarade de Stanford Notah Begay. Effet durable ou pas ? Woods a joué 27 putts dans ce 2e tour et se situe dans les 25 meilleurs putters du tournoi. Le point faible de son jeu cette semaine : La précision au drive. 50e de cette catégorie statistique, ce secteur de jeu semblait pourtant sous contrôle depuis quelques temps. Pour rappel, avant le début de cette semaine, Woods était 2e en total driving, statistique qui combine puissance et précision sur les mises en jeu.

Si tout se met en place dans le jeu de l’ex n°1 ce samedi, on pourrait très bien s’offrir notre première bonne nouvelle du mois de juillet, un duel Woods/Mahan. Autre trouble-fête possible, Vijay Singh, 5e à trois coups de Mahan.

Mais le principal ennemi des joueurs ce week-end sera à coup sûr la chaleur. Certains ont même été pris de vomissement pour s’être trop hydratés, d’autres comme  Chris Couch ont dû passer un check-up improvisé sur le 9 pour être autoriser à poursuivre. Chose qu’a été incapable de faire le caddie de Kyle Reifers…pendant ce temps-là, Greg Bourdy est en polaire et il s’éclate à Portrush !!

(Credits photo : Getty Images)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 

A propos de Monsieurgolf