Avantha Masters : La bonne semaine pour les Français ?

Par le 13 mars 2013
email
Print Friendly and PDF

L’European Tour continue son tour du monde cette semaine avec la 4e édition de l’Avantha Masters en Inde.

L’occasion peut-être pour la France d’ouvrir con compteur de victoires cette saison. En effet, depuis deux ans, ce sont les Français qui gagnent après le WGC Cadillac Championship.

La même semaine avait en effet vu Raphaël Jacquelin s’imposer en Sicile en 2011 et Julien Quesne en Catalogne en 2012.

Autre raison qui incite à l’optimisme, ce tracé signé Greg Norman réussit plutôt bien au Français. Jean-Baptiste Gonnet y a longtemps été en course pour la victoire l’année dernière ; c’est encore plus vrai pour Grégory Havret, 2e en 2011.

Parmi les huit français en lice cette semaine, c’est cette fois-ci  Grégory Bourdy qui apparaît le plus à même d’offrir à la France son premier succès sur le grand circuit en 2013.

Déjà auteur de deux Top 3 cette saison, le Bordelais est très performant cette saison sur les par 3 (38e) et les par 4(40e). Sur les quelques 6720 mètres du Jaypee Greens Golf Club de New Delhi, Greg’ devra améliorer son rendement sur les par 5 (109e) s’il veut de nouveau prétendre à la victoire.

Havret, nouveau Springbok

Raphaël Jacquelin, seul Français à avoir franchi les trois cuts du Desert Swing, peut également créer la surprise. Il sera également intéressant d’observer Victor Dubuisson, brillant 9e au Qatar et qui sort d’un break de trois semaines…Alors oui, il avait déclaré vouloir jouer tous les tournois, mais après tout, il ne tient qu’à nous de faire le tri dans les déclarations d’un jeune joueur de 23 ans non ?

Pour le reste du clan Français c’est l’incertitude. Julien Quesne et JeanBaptiste Gonnet viennent d’être papas, quant à Grégory Havret, il vient d’annoncer la fin de sa collaboration avec Benoit Ducolombier, son entraîneur depuis 2004 (FFG)

Le Rochelais est désormais entraîné par le sud-Africain Jamie Gough, lequel s’occupe également de George Coetzee, Anders Hansen, David Howell (qui revient bien) et Richard Sterne, vainqueur du Jobrug Open et leader de la Race to Dubaï.

Enfin Thomas Levet et Christian Cevaër, un cut chacun en 2013, n’auront pas d’autres objectifs que de jouer quatre jours dans la moiteur de Delhi.

(Credits Photo : Getty Images)

 

A propos de Rédaction Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.