BMW Championship : McIlroy évidemment !

Par le 10 septembre 2012
email
Print Friendly and PDF

Et si on ne le revoyait plus ? Rory McIlroy déjà n°1 mondial et vainqueur du PGA Championship avec huit coups d’avance remporte le BMW Championship, son deuxième succès d’affilée dans ces Playoffs 2012. Une série qui n’est sans rappeler le début de l’ère Woods en 1999.

 

« Je trouve que j’ai mieux joué la semaine dernière ». Quelques secondes après être sorti victorieux du green du 18 sur le parcours de Crooked Stick, Rory McIlroy rappelle qu’il a encore de la marge. Une dernière journée tout en contrôle (67), en prenant soin de rester sur la piste (1 fairway raté) et en faisant birdie sur tous les par 5.

L’exceptionnel semble être devenu la norme pour le n°1 mondial qui remporte son 3e tournoi sur les quatre derniers qu’il a disputé. Une victoire sans trembler devant le plus beau leaderboard de la saison. Lee Westwood, Phil Mickelson, Tiger Woods, Adam Scott, Vijay Singh et Dustin Johnson? tous pouvaient nourrir des ambitions avant ce dernier tour.

 

McIlroy, Woods, Mickelson, Watney et Snedeker « têtes de série”

 

Les deux premiers de cette liste auraient pu être les premiers bénéficiaires d’un éventuel faux-pas de Rory. Westwood, déjà défait par Rors en ½ finale de l’Accenture Match Play cette année, a souffert de la comparaison avec son partenaire de Ryder Cup. Après être revenu à sa hauteur grâce à un birdie au 13, l’ancien n°1 mondial va, encore une fois, faiblir au petit jeu avec deux chips moyens au 14 et au 15. Résultat, un bogey et un par sur le dernier par 5 de la journée qui nous privent de suspense.

Mickelson, revenu à un coup de McIlroy au départ du 12 rate lui son approche et concède un bogey. Un petit putt d’1 m 50 raté sur le 17 le conduit finalement à partager cette 2e place avec Westwood à -18, soit deux coups derrière McIlroy qui concède le bogey pour finir.
Lefty  peut se consoler car son dernier putt pour le par sur le 18 lui permet d’être 4e à la FedEx Cup. Les quatre autres membres de ce Top 5 sont dans l’ordre Rory McIlroy, Tiger Woods, Nick Watney et Brandt Snedeker. L’avantage d’être membre de ce Top 5, est l’assurance de remporter le jackpot de 10 millions de dollars en cas de succès au Tour Championship dans deux semaines à East Lake.

 

McIlroy rejoint Woods et Nicklaus

 

Avec quatre succès désormais cette année sur le PGA Tour, McIlroy dépasse Woods, vainqueur lui a trois reprises cette saison. Avec six victoires sur le PGA Tour à 23 ans, le Nord-Irlandais rejoint Tiger et Jack Nicklaus, seuls joueurs de l’histoire à pouvoir soutenir de tels temps de passage. Alors même si cette victoire de Rory ressemble à la série de succès de Woods en 1999 ( 4 de suite dont l’USPGA), il est trop tard pour enterrer le Tigre.

Dans une dernière journée qu’il entame avec deux coups de retard sur McIlroy, Woods ne semble jamais dans le coup pour la victoire, la faute notamment à un bogey sur le 6. Avec cinq coups de retard et sept trous à jouer, le Californien enchaîne malgré tout trois birdies aux 12, 14 et 16 pour finir 4e à seulement  trois coups de Rory. Un McIlroy qu’il retrouvera dans la même partie que lui pour le premier tour du Tour Championship en Géorgie.

 

Vijay Singh et Bill Haas éliminés

 

Un Tour Championship duquel est éliminé Vijay Singh. En tête de ce BMW Championship après deux tours, celui qui avait également occupé la tête du Barclays rend une dernière carte de 73 qui le repousse au-delà du Top 30 (35e), et le prive de la dernière étape de ces Playoffs. Et dire qu’en cas de victoire, l’ancien n°1 mondial aurait pu se retrouver 5e de cette FedEx Cup, un classement qu’il a remporté en 2008.

Kyle Stanley de son côté, aura décidément tout vécu cette année puisque c’est lui qui occupe la peu convoitée 31e place. Bill Haas ne verra pas East Lake non plus à cause d’une dernière carte horrible de 78. A noter qu’il y a un an, le fils de Jay Haas avait également rendu une dernière carte de 78 au BMW qu’il l’avait privé de qualif’ automatique pour la Presidents Cup. Il n’y aura cette fois-ci pas de deuxième chance pour l’Américain.

A noter que c’est la sixième année de suite que le vainqueur de la FedEx Cup ne parvient pas à se qualifier pour le Tour Championship.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 


(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf