BMW Championship : Woods et McIlroy seuls au monde ?

Par le 6 septembre 2012
email
Print Friendly and PDF

21 ans que le PGA Tour n’avait pas mis le pied dans l’Indiana. Cette année-là, John Daly avait débarqué de son vaisseau fumant (et buvant) pour gagner le PGA Championship. C’est ce même parcours de Crooked Stick qui accueille le BMW Championship, troisième étape des Playoffs de la FedEx Cup 2012.

 

Le Deutsche Bank Championship nous l’a encore prouvé la semaine dernière, ses Playoffs s’annoncent comme les plus palpitants depuis l’apparition de cette formule en 2007.En effet Tiger Woods et son peut-être successeur Rory McIlroy sont en train de délivrer leur meilleur jeu cette année au même moment. Ils seront d’ailleurs encore associés lors du 1er tour de ce BMW…et peut-être opposé dimanche pour la victoire ?

Derrière ça va se battre sévère pour intégrer le Top 30 voire le Top 5. En effet, seuls les 30 premiers du classement FedEx Cup se qualifieront pour le Tour Championship. Enfin pour rappel, être dans les cinq premiers offre l’avantage de remporter automatiquement le jackpot de 10m$ en cas de victoire au Tour Championship dans deux semaines.

 

LE parcours de Pete Dye

 

La victoire de John Daly est là pour le prouver, ce parcours est définitivement un bomber’s course, un parcours fait pour les cogneurs. Alors même si le TPC Sawgrass, Whistling Straits ou encore Kiawah Island sont les parcours qui viennent à l’esprit à l’évocation de Pete Dye, c’est bien le parcours de Crooked Stick qui anime la vie de l’architecte américain. Non seulement, il l’a dessiné (en 1967) mais il y promène son chien tous les soirs en sortant de sa maison qui est accolée au 18. « C’est un parcours relativement droit comparé à ceux que Pete a dessiné récemment. C’est un parcours où toutes les difficultés vous font face, il n’y a pas de pièges cachés, vous savez où il ne faut pas rater » analyse Fred Funk qui y avait remporté l’US Senior Open en 2009.

 

Dustin Johnson favori ?

 

Le « grip it and rip it »* que Long John y avait appliqué lui avait permis de découper les doglegs et de remporter le premier de ses deux Majeurs. Un long frappeur capable de travailler la balle ? On pense tout de suite à Bubba Watson. Le vainqueur du Masters a certes raté le cut la semaine dernière (son 3e de l’année seulement) mais présente un bilan beaucoup moins fou que son  » Bubba golf  » avec 14 Top 25 en 17 tournois joués dont une 10e place au Barclays il y a deux semaines. Dustin Johnson, autre joueur puissant en forme en cette fin de saison sera à surveiller. Respectivement 3e et 4e des deux premières étapes de ces Playoffs, le 14e joueur mondial a en outre été nommé ce mardi dans l’équipe US de Ryder Cup. Il sera d’ailleurs intéressant de voir comment vont se comporter les trois autres picks de Davis Love III mais aussi ceux qui ont été laissés de côté comme Hunter Mahan ou Rickie Fowler.

Autre attraction cette semaine pour le public, la présence du local de l’étape Jeff Overton qui connaît ce parcours comme sa poche. L’autre Hoosier,  nom donné aux natifs de l’état de l’Indiana, cette semaine c’est Bo Van Pelt. L’un des joueurs les plus réguliers cette saison (20e à la FedEx Cup) avait d’ailleurs obtenu son permis la semaine du PGA Championship en 1991. Les quelques 110 kilomètres qui séparaient alors son domicile du parcours de Crooked Stick avaient d’ailleurs fait office de premier trajet.

[box type= »download »] TEE TIMES (+6 heures en France)[/box]

[box type= »info »]                     A SUIVRE EN DIRECT SUR GOLF + de 21H à MINUIT
                                               (Attention pour certains la chaîne est désormais payante)

[/box]

(Credits Photo : AP)

A propos de Monsieurgolf