Bradley s’excuse pour ses crachats

Par le 22 février 2012
email
Print Friendly and PDF

Si vous avez eu la chance de regarder le dernier tour du Northern Trust Open devant votre télé, vous avez  sûrement été choqué par les crachats à répétition de Keegan Bradley.

Je visualise, j’adresse la balle…et puis non je révisualise, j’y retourne et puis non….Keegan Bradley a en effet une routine assez longue et incertaine qui fait que les caméras sont souvent sur lui, qui plus est lorsqu’il est en course pour la victoire comme dimanche dernier à Riviera.

Devant le jeu qu’il produit généralement, le téléspectateur s’accommode très bien de cette routine, beaucoup moins de ses crachats pendant celle-ci. Avant même la fin du tournoi, cette sale manie faisait déjà le buzz sur la toile.

Interrogé à ce sujet après son playoff perdu, Bradley n’avait pas compris la polémique. Ce n’est qu’après avoir revu les images que le vainqueur du dernier PGA Championship a accepté de faire son mea culpa :

« Honnêtement, je ne rendais pas compte de ce que je faisais. Je suis vraiment très gêné. Je promets de travailler là-dessus, mais je demande au public d’être indulgent avec moi dans les semaines à venir. Je vais essayer de ne plus le faire mais ça risque de prendre un peu de temps, c’est quelque chose que je fais machinalement depuis très longtemps ».

Plus surprenant, Keegan Bradley a aussi évoqué le travail qu’il envisageait d’effectuer sur sa routine. En revoyant les images, Bradley avoue avoir été lui-même surpris de voir le nombre de fois où il s’était mis à l’adresse avant de se raviser : « Je vais regarder à nouveau les images de dimanche dernier, voir les choses que je peux améliorer. Mais encore une fois, ce ne sont pas des choses que je peux changer du jour au lendemain, c’est un processus qui va prendre du temps ».

(Crédits photo : Action Images)

 

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.