Byron Nelson – 2e tour : Tout va bien pour Dufner

Par le 19 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

Jason Dufner, successeur de Tiger Woods ? C’est quasiment ce qu’on pourrait avancer si les tournois du PGA Tour ne dureraient que 36 trous. Le joueur Américain est en tête du Byron Nelson Championship après le 2e tour. C’est déjà la septième fois de l’année qu’il occupe cette position avant le cut cette année !

Mollasson, concentré, Jason contemple le green qu’il vient de raté sur le 18. Pas de déception sur son visage puisqu’il vient d’enchaîner trois birdies sur ses quatre derniers trous et est co-leader à -6. Un dernier chip de 12 mètres qui rentre pour la forme, comme sur le 15 quelques instants plus tôt et voilà Jason Dufner enchaînant quatre birdies en cinq trous pour occuper seul la tête du tournoi texan à -7.

Dixième à la FedEx Cup, l’Américain revient au jeu après s’être marié la semaine suivant son succès à la Nlle Orléans le mois dernier : « Oui tout va bien pour moi en ce moment. J’ai laissé échapper la victoire à de nombreuses après avoir été leader à mi-chemin. J’espère que le fait d’avoir été au bout à la Nouvelle-Orléans va m’aider pour ce week-end »

 

Du lourd derrière lui

 

Premier danger pour Dufner ce week-end, son putting. Secteur de jeu délicat à gérer en temps normal, encore plus quand on revient après une coupure. Preuve en est sa journée irréelle de jeudi lors de laquelle Dufner a davantage utilisé son flat stick (34) que tous les autres clubs de son sac (33).

Deuxième écueil à gérer (et là ce n’est pas de sa faute), ses poursuivants. Avant le moving day, Dufner devance d’un coup un groupe de six joueurs à -6 : Ryan Palmer (2e l’année dernière), Chad Campbell, Dicky Pride, Pat Perez, Marc Leishman et surtout Matt Kuchar vainqueur du Players la semaine dernière.

 

Le bijou de Phil Mickelson

 

Un peu plus loin au leaderboard, on retrouve le tenant du titre Keegan Bradley à -5, Jason Day à -4, Padraig Harrington à -3, Vijay Singh à -2, Ernie Els et Phil Mickelson à -1. Lefty, sans doute énervé par son double bogey au 8 a encore qualifié sa journée de « très mauvaise ». L’avantage avec l’Américain quand il arrose au drive (32% de fairways touchés cette semaine), c’est qu’il peut faire travailler son imagination comme sur le 8. Après s’être égaré derrière un arbre à 116 mètres de l’objectif, Mickelson nous a sorti un coup de bois 5 punché en slice pour aller se mettre à 6 mètres du drapeau….et de rentrer le putt pour birdie.

Dans des conditions venteuses, le vainqueur de l’édition 2008 Adam Scott n’a lui pas imaginé grand-chose (+4) et rate le cut fixé dans le par. Rory Sabbatini, autre ancien vainqueur (2009) fait également pas partie des 79 joueurs à avoir évité la première lame. A noter qu’un deuxième cut réduira le champ à 70 joueurs samedi soir. Seule consolation pour certains éliminés, ils pourront tranquillement se reposer avant les 36 trous de qualifs du British qui commencent lundi sur le parcours voisin du Gleneagles Country Club.

(Credits Photo: Getty Images)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 

A propos de Monsieurgolf