Byron Nelson – 3e Tour : Dufner vacille mais reste en tête

Par le 20 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

Avant il tremblait le week-end, mais ça c’était avant. Jason Dufner qui a mis fin à cette malédiction il y a un mois à la Nouvelle-Orléans, a montré qu’il n’était plus le même. Après le 3e tour, l’Américain de 35 ans conserve son coup d’avance en tête de ce Byron Nelson Championship, et ce malgré les assauts de ses concurrents. Neuf joueurs se sont en effet succédés à la 1re place lors de ce 3e tour et ce n’est certainement pas fini. Dans des conditions très venteuses, les vingt-six premiers joueurs se tiennent en six coups.

 

L’issue du tournoi texan est dure à prédire, mais quoiqu’il en soit on pourra cocher le nom de Jason Dufner pour le prochain British Open. Dans le vent, le joueur Américain se montre imperturbable du tee au green : 44 greens touchés sur 54 et 31 fairways sur 42 ! Une belle régularité dans le vol de balle bridée par un putting encore incertain avec encore 32 putts joués  lors de ce 3e tour pour une carte finale de 69 (-1) et un score de -8 sur l’ensemble de la semaine.

 

Jason vs. Jason

 

Son putting défaillant remet dans le coup pas mal de joueurs, à commencer par Jason Day. L’Australien joue 67 et se replace à un coup de Dufner. Le vainqueur de l’édition 2010, aurait même pu dormir à la place de co-leader sans un dernier bogey au 18. Interrogé en début de tournoi sur sa stratégie pour aborder ce trou Day avait assuré qu’il laisserait le driver dans le sac. Mais même en jouant un fer sur sa mise en jeu, l’Australien reste à +3 pour la semaine sur ce finishing hole. S’il est à la lutte pour la victoire ce dimanche, il aura donc tout intérêt à creuser un petit écart sur les 17 premiers trous.

 

Les vétérans à l’affût

 

Au rang des prétendants, pas étonnant de retrouver des joueurs comme Matt Kuchar (-4), Keegan Bradley (-4), Padraig Harrington(-3) et Phil Mickelson (-2). Surprise en revanche de voir que le vent texan, qui soufflera encore ce dimanche, a dépoussiéré quelques reliques. Dicky Pride qui n’a plus gagné depuis dix-huit ans sur le PGA Tour, est à  -7. Il est accompagné à la 2e place par le texan J.J. Henry,37 ans, qui n’a plus gagné sur le circuit américain depuis le Buick Open en 2006. Enfin, Vijay Singh grâce à un excellent putting ( !) joue la meilleure carte du jour (66) et revient à la 3e place à -6.

(Credits Photo : LM OTERO – AP)

 [box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 

A propos de Monsieurgolf