Canadian Open : Dernière victoire pour Tim Clark ?

Par le 28 juillet 2014
email
Print Friendly and PDF

-c- Canadian Press Tim Clark

Toujours pas de 17e victoire pour Jim Furyk sur le PGA Tour. Incapable de rentrer un putt à plus de 2 mètres l’Américain de 44 ans laisse la victoire à Tim Clark. Le Sud-Africain remporte ce Canadian Open, sa 2e et sûrement dernière victoire sur le PGA Tour.

Malheureusement pour Tim Clark, beaucoup d’observateurs parleront une nouvelle fois de la «défaite » de Jim Furyk, à juste titre ? Peut-être.

Rendons grâce tout de même au Sud-Africain de 40 ans qui lui non plus n’a pas été épargné par la chance avec notamment de nombreuses blessures.

Dernière victoire en carrière pour Tim Clark ?

Alors certes, la fébrilité de Furyk sur les greens était frappante, il n’en reste pas moins qu’il nous a sorti un 30 sur le retour en prenant huit fois 1-putt !! C’est peut-être là le plus triste pour lui :

« C’est bizarre de me dire que le Canada a été le pays de ma première victoire pro (en 1998) et sera peut-être celui de ma dernière ».

En effet, à cause d’une malformation congénitale lui empêchant le mouvement de supination des poignets, Clark utilise un long putter depuis 15 ans…en l’ancrant au corps. Or, l’abolition en 2016 de cette technique de putting équivaut pour lui à l’interdiction de jouer au golf au-delà de cette date.

Alors que les fameuses AUT (autorisation à usage thérapeutique) pleuvent sur le peloton cycliste, ne pourrait-on pas plaider la cause de Tim Clark pour que celui-ci poursuive sa carrière ?

Furyk (encore) trop fébrile

Pour Jim Furyk, la malédiction se poursuit. 1400 jours après sa victoire à la FedEx Cup 2010, ce superbe joueur ne parvient plus à conclure l’affaire en position de leader.

Les sept dernières fois où il était en tête au départ le dimanche, Furyk a laissé échapper la victoire à chaque fois. Même si le raté d’hier n’a rien de comparable avec son quick hook de l’US Open 2012 sur le 16 d’Olympic, sa fébrilité était tout de même notable.

Aucun putt rentré à plus de 2 mètres, un score de -1 très moyen au vu des conditions soft et surtout une série qui commence à lui peser.

Sur les 25 fois où il a été en tête le dimanche, Furyk n’a conclu qu’à dix reprises. Inquiétant pour un joueur de 44 ans censé faire parler son expérience dans les moments clés….bonne nouvelle pour les Européens puisqu’il est assuré d’être dans l’équipe de Ryder Cup.

LEADERBOARD

(Credits photo : CBC News)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.