Canadian Open : Ce Scott-là n’a pas tremblé

Par le 30 juillet 2012
email
Print Friendly and PDF

Scott Piercy avait prévu de défendre son titre la semaine prochaine au Reno Tahoe Open. Il devra finalement changer ses plans car sa victoire dans ce Canadian Open le fait intégrer le champ de joueurs au WGC Bridgestone Invitational. C’est la deuxième victoire en carrière pour cet Américain de 33 ans qui accède par la même occasion à la 13e place de la FedEx Cup.

 

 

 

On le voyait venir ce playoff à trois entre Scott Piercy, William McGirt et Robert Garrigus, leader après trois tours. Garrigus aligne les drive à plus de 340 yards et pointe à -16 avant d’aborder le 18, clairement un trou à birdie.

 

Oui mais voilà, Garrigus a beau avoir donné des hormones de croissance à son putter (71cm l’année dernière contre 1m20 cette année), il reste l’un des pires joueurs du PGA Tour sur les greens comme en témoigne ses 33 putts lors de ce dernier tour. « Tout le monde le sait, j’aurai dû gagner ce tournoi avec six ou sept coups d’avance » a même déclaré Garrigus après avoir signé sa carte de 70. Une deuxième place à -16 qui fait stagner son palmarès à une victoire en carrière au Children Miracle en 2010, victoire qui à l’époque lui avait permis de garder sa carte.

 

McGirt avait quant à lui l’occasion d’ouvrir son compteur, et c’est justement cette inconnue qui lui a fait perdre les pédales dans le « money time ». Jusque-là, meilleur putter de la semaine, l’Américain a totalement perdu le contrôle sur le green du 18 et surtout du 15 où la tension lui a fait mettre une charge assez improbable pour finalement concéder un trois-putts inattendu. Deuxième ex-aequo à -16, il pourra se consoler lundi matin en se disant que cette 2e place lui garantit sa carte pour l’année prochaine.

 

Comme un symbole, sur ce même green du 15, quelques minutes plus tôt, Piercy avait rentré son chip pour passer à -17. Un coup qui illustre bien la réussite actuelle du joueur de Las Vegas, qui reste sur 12 cartes consécutives dans les 60 avec une 12e place au Greenbrier, une 3e au John Deere et donc une victoire ici sur le parcours d’Hamilton en Ontario.

 

Autre joueur en feu en ce moment Bud Cauley, qui termine 4e pour la deuxième semaine de suite. Le gamin de 22 ans termine la semaine à -14 à égalité avec Josh Teater, qui à l’instar de son jeune compatriote enchaîne son 2e Top 10 en deux semaines. On aura un œil sur eux la semaine prochaine sur le parcours de Montreux dans le Nevada pour le Reno Tahoe Open. Semaine pleine de promesse également pour Vijay Singh. L’ancien n°1 mondial termine 7e à -12, et confirme sa bonne 7e place à l’Open Britannique la semaine dernière.

 

(Credits photos : Associated Press)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

 

A propos de Monsieurgolf