Colsaerts Champion !

Par le 21 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

Nicolas Colsaerts a confirmé qu’il était un redoutable joueur de matchplay hier en Andalousie. Déjà sur le podium l’an dernier, le belge a réalisé la semaine parfaite éliminant consécutivement Justin Rose, Brandt Snedeker, Paul Lawrie et Graeme McDowell. Une performance qui propulse Colsaert à la quatrième place de la Race to Dubaï et fait de lui un candidat très sérieux pour…la Ryder Cup !

Le niveau de jeu affiché par Colsaert depuis le début de saison a fini par payer.  Sept fois dans le top10 sur onze participations –aucun joueur n’a fait mieux– et quoi de plus logique de concrétiser ici sur un tournoi estampillé Volvo, qui lui avait déjà offert son premier titre l’an dernier lors du Volvo China Open. La longueur du belge a été un véritable atout lors de cet épisode ibérique, mais Colsaert a également fait preuve d’une excellente gestion des conditions difficiles avec des rafales de vent à plus de 60K/h durant le weekend.

Une victoire avec les tripes en face à l’un des meilleurs joueurs de matchplay au monde, le Nord Irlandais Graeme McDowell qui n’a cédé qu’au terme de 18 trous (Colsaert a eu l’occasion de tuer le match au 17 mais la main du Belge a tremblé). Il faut dire que le Bruxellois n’a pas eu la tâche facile, défait en poule par Reteif Goosen, il s’est rapidement repris par la suite battant Charl Schwartzel et Justin Rose. La suite n’est qu’une succession de match conclus en playoff où le Belge aura à chaque fois le dernier mot.

« C’est un moment magique. J’ai bien joué dans des conditions très difficiles. Avec un vent de ce genre, vous savez d’avance que ça va être très compliqué. Et vous vous trouvez face à Graeme McDowell, un ancien champion de l’US Open, un habitué des links et qui a donc l’habitude de jouer dans des conditions difficiles. Je savais qu’il fallait que je m’accroche»

On notera les bonnes performances du clan espagnol à domicile, Alvaro Quiros et Sergio Garcia terminent T5 et Rafael Cabrera Bello 3ème en compagnie de Paul Lawrie.

[box type= »download »] Résultats[/box]

 

A propos de Olivier DOAN