Day champion pour la première fois !

Par le 24 mai 2010
email
Print Friendly and PDF

Jason Day a failli abdiquer avant même le début du Championnat Byron Nelson. Il a finalement remporté ce tournoi, même si la majorité des spectateurs se rappeleront principalement de la performance étincelante de Jordan Spieth, 16 ans.

Day s’est sorti plusieurs fois du pétrin pour finalement remettre une carte de 72 (moins-2), qui fut suffisante pour procurer à l’Australien de 22 ans sa première victoire en carrière sur le circuit de la PGA.

Néanmoins, le Championnat Byron Nelson a été marqué par les excellentes performances de Spieth, un jeune homme d’âge secondaire qui effectuait son premier départ en carrière à un tournoi de la PGA.

Spieth était à seulement trois coups de la tête avec neuf trous à disputer lors de la ronde finale, mais a commis quelques erreurs qui l’ont finalement relégué à égalité en 16e position. Il a joué 72 (moins-2) dimanche, soit sa pire ronde du tournoi. Il a bouclé la compétition avec un cumulatif de moins-4 (276), à six coups de Day.

La maturité et la concentration démontrées par Spieth ont été des surprises pour un jeune homme qui a passé la semaine dernière à disputer un tournoi d’Etat entre écoles secondaires. Il a confirmé son immense talent dimanche, rebondissant après avoir éprouvé des ennuis en début et fin de ronde, comme en a fait foi son oiselet après avoir commis son premier double-boguey du tournoi.
 « Ce fut merveilleux…la ronde au complet, la semaine complète, a commenté Spieth. En début de semaine, je me serais contenté d’une place parmi le top 20, sans même y songer. De toute évidence, quand j’y pense, d’un point de vue compétitif, je me souviens des erreurs que j’ai commises et qui m’ont empêché d’avoir une opportunité de l’emporter. »

Day n’est pas très vieux non plus. En fait, lorsqu’il était âgé de 19 ans, il a remporté un tournoi du circuit Nationwide, faisant de lui le plus jeune vainqueur d’un tournoi sanctionné par la PGA.

Day a été ennuyé par de multiples problèmes de santé au cours de la saison, et il avait obtenu un nouveau diagnostic et de nouveaux médicaments lundi. Ceux-ci l’ont tellement assommé que lorsqu’il s’est dirigé vers sa voiture pour prendre un parapluie, il a songé un instant à retourner sur-le-champ à son domicile de Fort Worth.

Sa ronde finale n’a pas été jolie : il a commis six bogueys, incluant celui au 18e après que son coup d’approche se soit retrouvé à l’eau. Il a été chanceux que son partenaire de jeu, Blake Adams, commette la même bourde et qu’il s’en tire avec un double-boguey. Adams (72) a terminé le tournoi à égalité en deuxième position en compagnie de Brian Gay, qui a joué 63 dimanche, et de Jeff Overton (71).

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.