Evian Masters – 2e tour : Hello Stacy, bye-bye Yani

Par le 27 juillet 2012
email
Print Friendly and PDF

Stacy Lewis tient bon. Sous les 35° du parcours d’Evian, l’Américaine de 27 ans enchaîne un 69 après son 63 record de la veille. La Texane occupe toujours la tête à -12 avec un coup d’avance sur la Coréenne Ilhee Lee, auteur d’un 67 ce vendredi.

Un leaderboard dans lequel a encore sombré Yani Tseng. La n°1 mondiale termine ses deux premiers tours à +2 et échoue à un coup du cut. Un sort auquel a échappé la moitié des françaises engagées. La meilleure d’entre elles, Karine Icher, est 42e à -2.

 

Ce soir, 75 joueuses chantent les louanges d’un parcours magnifique, les autres doivent maudire les greens du tracé haut-savoyard à l’image de Lexi Thompson, auteure d’un ultime 3-putts sur le 18. L’Américaine (+5) est l’une des nombreuses têtes d’affiche qui manqueront à l’appel ce week-end. Même si c’est une demi-surprise compte tenu de sa forme actuelle, l’absence de Yani Tseng reste un évènement. La Taiwanaise joue 71 et signe enfin une carte sous le par, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 12 rounds. La   n°1 mondiale reste sur deux cuts ratés lors de ces trois dernières sorties et reste même sur huit tournois sans succès, sa plus longue série depuis qu’elle a pris les rênes du classement mondial il y a 76 semaines.

Le cut à +2 a également été fatal à la triple vainqueur de l’épreuve Helen Alfredsson (+3). Même sort pour Melissa Reid, Diana Luna ainsi que pour les Françaises Anne-Lise Caudal (+10), Sophie Giquel –Bettan (+8) et Jade Schaeffer (+5).

 

Nocera et Afonso de justesse

 

Un cut qui a fait trembler jusqu’au bout les Françaises Gwladys Nocera et Caroline Afonso. Cette dernière a eu besoin d’un ultime birdie sur le 17 pour assurer un score de +2. Scénario différent pour Gwladys qui a passé toute la semaine du bon côté de la barrière, mais qui aurait pu craquer lors d’un retour joué en +3. La pression du cut enfin retombée, espérons qu’elles lâcheront les chevaux pour s’offrir une partie du plus gros prize money de l’année (3 250 000$ dont 487 500$ à la gagnante).
Comme dans la plupart des sports, c’est sur l’Espagne que reposeront les chances européennes. Beatriz Recari, 66 aujourd’hui et -7 sur la semaine, devance d’un coup sa compatriote Azahara Munoz, victorieuse il y a quelques semaines du Sybase Match Play sur le LPGA Tour. Suzann Pettersen (-4), malgré son cut franchi, ne semble pas inspirée cette semaine. La chaleur ainsi que sa pause de 15 jours avant le tournoi semblent nuire au rythme de  la 6e joueuse mondiale.

 

Gulbis et Creamer à l’affût

 

Paula Creamer (-9) et Natalie Gulbis (-6) lorgne sur la 1ère place

Dans des conditions propices au scoring, le tournoi reste très ouvert avec une vingtaine de joueuses qui peut encore prétendre s’imposer. Bloquée à -2, la tenante du titre Ai Miyazato semble quant à elle devoir se résoudre à abandonner son trophée. Et avec huit Américaines dans le Top 20, dont Cheyenne Woods à -4, cette 18e édition de l’Evian Masters pourrait bien échapper aux joueuses asiatiques pour la première fois depuis 2008. Outre Stacy Lewis, et pour le plus grand plaisir de ces messieurs, ce sont les anciennes lauréates Paula Creamer (-9) et Natalie Gulbis (-6) qui sont les mieux placées pour mener la vie dure aux Sud-Coréennes. Outre la concurrence acérée des Américaines, les joueuses du pays du matin calme devront faire face à une météo agitée.

Vu les risques d’orage, la direction a décidé de faire partir les joueuses des trous 1 et 10 dès 7h30. L’occasion ou jamais de voir à quoi ressemble Natalie Gulbis au saut du lit…

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

A propos de Monsieurgolf