Evian Masters : Inbee Park impériale

Par le 29 juillet 2012
email
Print Friendly and PDF

Solide. Tel est le premier mot qui vient à l’esprit pour qualifier la performance d’Inbee Park dans ce 18e Evian Masters. Au coude à coude avec Stacy Lewis dans cette dernière partie, la jeune Coréenne joue 66 et termine avec deux coups d’avance sur Karrie Webb ainsi que sur sa partenaire du jour, auteure d’un dernier eagle plein de panache sur le 18.

 

Pour le passage en Majeur l’année prochaine, la direction du tournoi et la LPGA voudrait rendre le finish encore plus spectaculaire. Une chose est sûre, le par 5 du 18 a parfaitement rempli cette fonction aujourd’hui. Avant Lewis, Shanshan Feng y avait également rentré sa sortie de bunker pour être un temps leader au club house à -14. Un score qu’a réussi à atteindre Natalie Gulbis, longtemps dans le coup pour la victoire mais trahie par son putting sur le 16, elle termine finalement 4e.

Après les neuf premiers trous, beaucoup de joueuses auraient d’ailleurs signé pour rendre une telle carte, croyant sans doute que le stress allait rattraper Inbee Park. Mais la Sud-Coréenne possède une qualité que tous les golfeurs du monde lui envie : Plus la pression monte, meilleure elle est. Une insouciance qui lui a permis de devenir la plus jeune lauréate de l’US Open en 2008, elle avait alors 19 ans. Parfaite illustration avec ces trois derniers birdies pour conclure dont un dernier pour la forme avec un putt de 5 mètres sur le 18.

Faites vos comptes, celle qui a fêté ses 24 ans la semaine dernière et qui pointait avant le tournoi à la 21e place mondiale, a déjà inscrit son nom aux deux plus gros tournois du monde, ses deux seules victoires.

 

Belle 12e place pour Karine Icher

 

Comme souvent, une joueuse du « pack » aurait pu surgir pour mettre la pression sur les femmes de tête. Cette joueuse aurait pu être la Française Karine Icher. Après un aller prometteur en 33, la Castelroussine pointait dans le Top 10 à -9 avant qu’un bogey au 12 ne brise son élan. Déjà  5e sur le parcours Haut-Savoyard en 2005, la Française confirme qu’elle a le niveau en terminant 12e d’un tournoi de niveau Majeur.

Au chapitre des regrets, on pourra également y inclure Paula Creamer. La panthère rose, auteur de quatre birdies consécutifs du 7 au 10, s’est ensuite fracassé la queue avec un retour joué dans le par. Victorieuse à Evian en 2005, l’Américaine se contente d’une 9e place à -10. Même score pour la meilleure Espagnole de la semaine Beatriz Recari. Sous le large sourire qu’elle affichait après un dernier birdie sur le 18 et une carte de 66, elle doit sans doute regretter les quatre bogeys concédés sur le retour 24 heures plus tôt.

Enfin doit-on parler de regrets ou de perf’ hors du commun en ce qui concerne la Sud-Coréenne Hyo Joo Kim ?  A 17 ans, cette jeune amateure qui découvrait les greens torturés de L’Evian Resort aurait même pu l’emporter avec une dose de réussite en plus au putting sur le retour. Kim, seule joueuse de la semaine avec Gulbis à avoir rendu 4 cartes dans les 60, accompagne cette dernière à la 4e place à -14.

Avec la victoire de Park et les promesses de joueuses comme Feng ou Kim, les chances sont grandes de voir le trophée prendre la direction de l’Asie pour la cinquième année de suite en 2013…un succès qui sera Majeur cette fois-ci.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

(Credits Photo : Associated Press)

A propos de Monsieurgolf