FedEx Cup, Ryder Cup : Un calendrier lamentable

Par le 16 septembre 2014
email
Print Friendly and PDF

McIlroy fatigue

Ryder Cup oblige Tom Watson avait demandé à Tim Finchem de faire s’enchaîner les quatre tournois des Playoffs de la FedEx Cup. Une demande satisfaite mais décriée….comme le timing des choix du capitaine.

Jouer quatre semaines de suite pour bénéficier d’une semaine de repos pleine avant la Ryder Cup.

En accédant à cette demande les deux parties semblent finalement avoir perdu.

Tim Finchem tout d’abord a vu des joueurs tels que Phil Mickelson, Keegan Bradley jetés volontairement l’éponge. Justin Rose et Sergio Garcia ont eux zappé le Deutsche Bank Championship.

Autrement dit, ils ont préféré se préserver physiquement quitte à se mettre hors course pour le jackpot de 10 millions de dollars.

Rory McIlroy, héros annoncé de ces playoffs n’a pas caché sa lassitude mentale après ce marathon.

Vainqueur de cette course effrénée, Billy Horschel ne sera pas de la fête à Gleneagles. Là aussi, le calendrier semble remis en cause.

Une équipe Américaine qui pose question

Même si l’intéressé « affirme de ne pas mériter cette sélection en Ryder Cup », on voit mal comment l’équipe américaine peut se passer du joueur le plus chaud du moment (deux victoires et une 2e place ces trois dernière semaines).

Tom Watson le disait lui-même, « il voulait des joueurs en forme dans son équipe ». Problème, depuis l’annonce de ses choix le 2 septembre, l’état de forme de ses picks pose problème.

En effet, depuis l’annonce de leur sélection Keegan Bradley a joué +5 (sur un tournoi), Webb Simpson +13 et Hunter Mahan +15.

Au contraire Billy Horschel a joué -25 et Chris Kirk -6 sur les deux derniers tournois des Playoffs.

Très clairement pour certains, ses choix sont intervenus trop tôt. Pour d’autres, Tom Watson n’a rien à se reprocher, les joueurs connaissaient la deadline et n’avaient qu’à bien jouer durant la période concerné.

Comme souvent, les deux points de vue se valent. C’est pour cette raison que beaucoup d’observateurs militent pour un échelonnement des choix du capitaine : 2 après le PGA Championship et 1 après les Playoffs FedEx Cup par exemple.

2016 étant une année olympique, le PGA Tour et la PGA of America vont sûrement nous « pondre » une autre usine à gaz d’ici là….

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.