Frys.com Open : Première pour Jonas Blixt

Par le 15 octobre 2012
email
Print Friendly and PDF

Grâce à une semaine très régulière (66,68,66,68), Jonas Blixt remportE le Frys.com Open, deuxième des quatre tournois des Fall Series 2012.

Le Suédois, dont c’est la 1ère victoire sur le PGA Tour, devient ainsi le 3e rookie à gagner cette année après John Huh (Mayakoba Golf Classic) et Ted Potter Jr. (The Greenbrier Classic). Une victoire qui lui assure une exemption jusqu’à fin 2014.

Le diplômé de Florida State comptait pourtant deux coups de retard sur John Mallinger, leader depuis le 2e tour.
 

Colsaerts pas encore sur le PGA Tour

 

Auteur d’une carte de 62 vendredi sur le par 71 du Cordevalle Golf Club (San Martin, Californie), Mallinger est passé à côté de son week-end avec deux cartes de 70 et 72. Même déception pour Nicolas Colsaerts.

Quatrième après deux tours, le Belge a joué +2 ce week-end pour venir s’échouer à une décevante 35e place. Le Belge, actuel 124e de la Money List a absolument besoin d’un résultat probant avant la fin de ces Fall Series pour asseoir sa place dans le Top 125 et garantir ses droits de jeu sur le PGA Tour l’année prochaine.
 

La guigne pour Petrovic, le panache pour Walker

 

Une année 2013 sur le PGA Tour, un privilège qu’est allé chercher Jason Kokrak, 2e ex-aequo en compagnie de Tim Petrovic. Le surpuissant Américain, vainqueur à deux reprises sur le Nationwide Tour enregistre là son meilleur résultat sur le circuit principal.

Petrovic de son côté est toujours dans l’inconnu. Grâce aux 440 000$ amassés sur le parcours Californien, le voilà à seulement sept places du Top 125. Son 1er Top 10 de la saison lui laissera tout de même un goût amer. Leader au club house après un superbe 64, Petrovic a vu son dernier putt pour birdie sur le 18 prendre une marque de clou et être clairement dévié du centre du trou. Sans cette marque, Petrovic aurait pu affronter Blixt en playoff.

Joli rush également de Jimmy Walker qui aurait pu égaler le gros comeback de l’histoire du PGA Tour. Homme en forme du West Coast swing, Walker s’est même un temps retrouvé co-leader alors qu’il comptait 10 coups de retard sur Mallinger avant le dernier tour. Son 62, record du parcours égalé, lui permet  de terminer à une inespérée 4e place, à deux coups seulement du vainqueur.

 

©AP - Singh (49ans), 4e cette semaine, court toujours après sa 35e victoire sur le PGA Tour

 

Encore raté pour Vijay Singh

 

Il aurait fallu un peu de Jimmy Walker à Vijay Singh pour que le Fidjien renoue avec la victoire sur le PGA Tour. Deux ans après son dernier succès au Deutsche Bank Championship, l’ancien n°1 mondial doit se contenter d’une 4e place, son meilleur résultat cette saison. Une 4e place à -14 partagée par Alexandre Rocha et John Mallinger. Grand animateur de la semaine, Mallinger, encore tendre à ce niveau, n’a pas su gérer les quatre coups d’avance qu’il possédait au soir du cut.

Bravo donc à Jonas Blixt, joueur qui plus jeune « rêvait de devenir joueur de hockey professionnel ». En golf, il ne se débrouille pas trop mal puisqu’en plus de cette première victoire, le Suédois de 28 ans peut se targuer d’être statistiquement le meilleur putter de l’année 2012. Quitte à avoir le moral miné par un lundi matin, dites-vous juste qu’il n’a raté aucun putt à moins d’1 mètre cette année…

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]


 

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf