Greenbrier Classic : Woods sur les traces de Snead

Par le 5 juillet 2012
email
Print Friendly and PDF

Qui aurait pu penser qu’on reparlerait du record de Sam Snead cette année ? Personne. Avec trois victoires Tiger Woods est pourtant parti sur les mêmes bases que lors de son année 2009. Un niveau de jeu susceptible de menacer les 82 victoires sur le PGA Tour de son illustre prédécesseur ? Pourquoi pas. C’est en tout cas un Tiger au petit jeu retrouvé qui s’avance sur le parcours de l’Old White TPC pour sa première participation au Greenbrier Classic. Clin d’œil de l’histoire, c’est dans ce même club de Virginie Occidentale que Snead a été pro durant près de quarante ans.

 

On savait Woods méticuleux mais pas à ce point. A la recherche de son meilleur niveau, l’ex n°1 mondial nous fait exactement la même saison qu’en 2009 : Victoires à Bay Hill, au Memorial et à l’AT&T National. L’Américain avait ensuite ajouté trois autres succès cette même année, c’est dire s’il est actuellement dans sa zone de confort. C’est en effet, la 12e saison de Woods a, au moins, trois victoires !!

 

Woods favori logique

 

Même s’il s’agit de sa première participation à ce tournoi, difficile d’imaginer Woods passer à côté d’un autre succès. Sans douter titillé par la résurrection de son éternel rival, Phil Mickelson rêve sans doute de refaire parler de lui cette semaine. Malheureusement pour les admirateurs de Lefty, la tendance de ce dernier à décliner au fur et à mesure que l’année avance se confirme de nouveau en 2012. Mickelson n’a en effet réussit qu’un Top 10 depuis le Masters et reste sur un abandon peu glorieux au Memorial. Au moins cette semaine, il n’aura pas à envoyer de SMS à Tim Finchem pour se plaindre des appareils photos dans le public. Ces derniers seront en effet braqués sur la triplette Tiger Woods-Webb SimpsonSteve Stricker. Attention à ce dernier qui, ces trois dernières années, a toujours remporté son tournoi suivant l’US Open. Stat’ à manier avec précaution puisqu’il s’agit d’un triplé au John Deere Classic, le tournoi de la semaine prochaine. Webb Simpson, troisième homme de cette partie, est bien sûr à surveiller. Quatre jours après sa victoire à l’US Open, il était déjà de retour sur les fairways pour poster une honorable 29e place au Travelers Championship. Le jeune Américain de 26 ans est avec cinq Top 10, l’un des joueurs les réguliers cette saison et pour ne rien gâcher, a fini 9e du Greenbrier la saison dernière.

Autres têtes d’affiche présentes cette semaine : Jim Furyk, Dustin Johnson, KJ Choi, Keegan Bradley ainsi que le membre d’honneur du club Tom Watson. Dans un autre style, John Daly, loin d’être ridicule ces dernières semaines, pourrait peut-être nous faire un ou deux bons rounds voire plus.

 

Brendon ou Brenda ?

 

Parmi les noms moins ronflants, difficile de passer à côté de Brendon de Jonge. Le Zimbabwéen, 3e et 4e des deux dernières éditions sur le Old White TPC, était d’ailleurs en tête avant le dernier tour la semaine dernière au Congressional avant de s’écraser dimanche face à Tiger avec un 77 à la clé. Alors soit il reste Brendon, le joueur autoritaire qui a posté 250 birdies cette année (2e derrière Seung-Yul Noh), et dans ce cas il peut logiquement viser sa première victoire sur le PGA Tour. Soit il croise la route du Tigre et se transforme en «  choker » comme disent les Américains, un joueur qui a peur de la gagne.

Egalement présents cette semaine  sur ce par 70 de 6650 mètres les deux derniers vainqueurs Scott Stallings et Stuart Appleby. L’Australien, qui en 2010 avait scoré 59 pour gagner le tournoi.

Enfin petit clin d’oeil à ceux qui ont choisi de laisser tomber le streaming sur Internet. Ce tournoi, sera en effet, le premier à être commenter en longueur et en direct par Sébastien Audoux sur Golf +, la châine 100% Golf du groupe Canal +, lancée hier.

[box type= »download »] TEE TIMES (+6 heures en France) [/box]

 

A propos de Monsieurgolf