Harmon compare Woods et Mickelson

Par le 15 mai 2012
email
Print Friendly and PDF

Butch Harmon a la chance d’avoir coaché les deux meilleurs joueurs Américains en activité, Tiger Woods (1993 à 2004) et Phil Mickelson (depuis 2007). Mais alors que certains auraient pu en profiter pour écrire un livre pour faire de l’argent sur leur dos, Harmon lui a préféré se livrer à une analyse de ses « deux monstres de travail ».

 

« Les gens ont tendance à penser que Tiger s’entraîne plus que Phil. Je ne peux pas souscrire à ça. Certes, Phil passe peut-être moins de temps à s’entraîner après les rounds mais il pense tout le temps au jeu. Chez lui à Rancho Santa Fé, il s’est fait construire différents trous ou il se met en situation et ce dès que le jour se lève ».

 

« Tiger n’arrêtait pas de poser des questions »

 

Dans le travail quotidien disons que Tiger posait beaucoup de questions que Phil aujourd’hui. Il faut dire que je l’ai pris avec moi alors qu’il n’avait que 17 ans donc il était en phase de découverte.  Phil, lui à une mémoire et une écoute incroyable».

Les deux hommes que les observateurs ont tendance à opposer ont en tout cas le même mode opératoire : Travailler leur point faible et en faire une force au contraire d’un Luke Donald qui préfère ne pas s’engluer dans ses faiblesses et continuer à travailler ses points forts.

La faiblesse évoquée par Butch Harmon au sujet de Tiger était son jeu de wedge : « Tiger n’arrivait pas à imprimer de spin à la balle. Durant les sessions d’entraînement, il n’arrêtait pas de demander des conseils à José Maria Olazabal et Greg Norman (ndlr : anciens élves de Butch Harmon). Par la suite ce secteur de jeu a été fantastique chez lui ».

Le talon d’Achille de Phil Mickelson ne se situe bien sûr pas dans ce secteur de jeu mais plutôt au driving : « Quand on a commencé a travaillé ensemble, Phil arrosait partout un peu comme Seve Ballesteros. Aujourd’hui il n’a peut-être jamais aussi bien drivé. Alors les gens me disent qu’au niveau des stats ce n’est toujours pas ça (ndlr : 128e à 57,44% de fairways touchés). Mais avant il ratait le fairway de 30 mètres, aujourd’hui c’est 3-4 mètres, donc l’amélioration est énorme ».

Butch Harmon, sage parmi les sages ? On le retrouve un peu plus tard dans la journée sur le blog de Monsieur Golf, il sera bien sûr question du cas Tiger Woods…

(Credits photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf