Harrington gagne le Honda Classic…oui oui Padraig Harrington

Par le 3 mars 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- AP Padraig Harrington

Dix ans après sa première victoire sur le PGA Tour, Padraig Harrington a créé la surprise en remportant le Honda Classic. Un succès acquis en playoff face au très prometteur Daniel Berger.

Padraig Harrington qui soulève un trophée du PGA Tour.

Une scène que l’on ne croyait plus revoir tant le triple vainqueur de Majeur semblait engluer dans les doutes et au classement mondial (297e).

A 43 ans, l’Irlandais a réussi le tour de force de s’imposer dans une édition 2015 du Honda Classic perturbée comme jamais par les conditions météo.

« Etre en course avec neuf trous à jouer »

Passé du statut de n°3 mondial à celui d’invité par le sponsor, le triple vainqueur de Majeur semblait tout doucement glisser vers l’anonymat avant cette semaine.

Pourtant, Padraig Harrington n’a cessé de travailler pour se retrouver « dans la course avec neuf trous à jouer ». Vous l’aurez compris, le fighting spirit n’est pas l’apanage de ses compatriotes rugbymen.

Paddy compte quatre coups de retard avant ses fameux neuf derniers trous. Quatre birdies du 11 au 14 finissent à le replacer dans la course.

Devant, tous les prétendants dérapent. Longtemps leader, Ian Poulter donne à manger aux poissons du PGA National (cinq balles dans l’eau dans ce dernier tour !).

Patrick Reed part lui aussi à la faute avec une balle dans l’eau au 15 tandis que Paul Casey cale inexplicablement avec deux bogeys sur le retour. En termes de comeback, celui de Paul Casey est à surveiller du coin de l’œil. L’Anglais finira à un coup de la mort subite après avoir déjà été en playoff la semaine dernière à Riviera.

Phil Mickelson, simple embellie ou vrai retour ?

Le double vainque de l’Open connaîtra également son lot d’infortune avec un coup de fer 5 dévissé plein obstacle sur le 17. Un double bogey corrigé par un birdie sur le 18 pour décrocher le playoff face à Daniel Berger. Daniel qui ?

Joueur de 21 ans aux bras interminable, le rookie américain est LA grosse révélation de ce début de saison. Le local de l’étape de West Palm Beach en Floride totalise trois Top 10 sur ses quatres derniers tournois.

Sur ce Honda Classic, il devra se contenter de la 2e place. Expérience ? Talent ? Il y avait sans doute un peu des deux sur le coup de fer 5 de Harrington sur le 2e trou de playoff.

Comme un symbole de la tête dure qu’il est, c’est sur le 17 que l’Irlandais est venu se mettre donné pour birdie quelques minutes après être reparti avec un double de ce dernier par 3 du Bear Trap.

Et comme Paddy reste Paddy, son putt pour birdie est horrible et passe à côté. Qu’importe Berger s’est de lui-même mis hors course après une balle dans l’obstacle.

Vingtième victoire chez les pros pour Padraig Harrington qui retrouve du même coup le Top 100 mondial (82e).

Un renouveau dont pourrait bien s’inspirer Phil Mickelson. Longtemps en course pour un Top 10 voire même la victoire, Lefty s’est montré à son avantage pour la première fois depuis 6 mois et sa 2e place à l’USPGA. A voir s’il retrouve un putting digne de ses ambitions.

Premiers éléments de réponse cette semaine au Doral pour le premier WGC de la saison.

Un Championnat du Monde, qui pour la première fois de l’histoire, verra trois Français au départ : Victor Dubuisson, Alexander Lévy et Gary Stal.

LEADERBOARD HONDA CLASSIC

(Credits photos : AP)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.