Horschel enquille, McIlroy dégoupille

Par le 7 septembre 2014
email
Print Friendly and PDF

Ce 3e tour du BMW Championship a été plus que mouvementé. Résultats des courses, le favori Rory McIlroy est quasiment « out » pour la victoire. Une 3e étape des playoffs qui penche assez nettement en faveur d’un Billy Horschel en grande forme.

Les amoureux du PGA Tour n’ont que l’embarras du choix pour raconter cette journée de samedi :

1) Abandons de Phil Mickelson et Keegan Bradley

Le 1er coup de tonnerre a été les abandons « bidons » de Phil Mickelson et Keegan Bradley. Lassé par son niveau de jeu et par l’enchaînement de quatre tournois des playoffs, Lefty a préféré prendre la tangente. Pour la première depuis la création des Playoffs FedEx en 2007, Mickelson ne prendra pas part à la dernière étape à East Lake. Et surtout pour la première fois depuis 2003, le Californien termine une année sans victoire.

Un abandon encore plus incompréhensible pour Keegan Bradley. En effet, ce dernier a prétexté être tracassé par une règle qu’il aurait peut-être enfreint lors du 1er tour (drop de dégagement sur une balle enfoncée). Même si la procédure effectuée par le joueur a reçu l’approbation des commissaires, Keegan voulait être en paix avec sa conscience : « Ca me ronge, je préfère abandonner pour protéger le BMW Championship et le Tour Championship ». Une chose est sûre, le premier abandon de sa carrière ne va pas le protéger des critiques, lui qui était encore en course pour figurer parmi les 30 qui iront à East Lake. Assurément, il y a d’autres manières de montrer son amour pour la Ryder Cup.

2) 4 putts à 1m50 pour Rory McIlroy

Le par 3 du 12 a vu ce qu’aucun trou du PGA Tour n’avait vu depuis un an, un triple bogey de Rory McIlroy. Le n°1 mondial, remis sur les bons rails après un mauvais départ dans ce 3e tour a complètement perdu sa concentration en concédant 4-putts à moins d’1m50

Sergio Garcia, qui partageait cette dernière partie a préfère étalé ses ratés sur toute la journée. L’Espagnol, qui n’avit eu besoin que de 21 utts la veille (record en carrière) a pratiquement tout raté à moins de 2 mètres. Assurés d’être au Tour Championship, les deux hommes ont sans doute perdu tout espoir de victoire sur le parcours de Cherry Hills.

3) Hoffman et le #59 watch

A chaque fois qu’un joueur semble bien parti pour casser la barre des 60, le hashtag #59 se répand sur les réseaux sociaux. Vu la difficulté du tracé cette semaine, il était difficile d’imaginer qu’un joueur puisse actionner cette procédure d’alerte au record.

Cet exploit Morgan Hoffman l’a réalisé. Le jeune américain de 25 ans était en effet -8 après 12 trous. Pour casser cette barre des 60, le diplômé d’Oklahoma State n’avait besoin « que » de jouer -3 sur les six trous qui lui restait. Sûrement perturbé par le fait de titiller cette barre mythique (sur un parcours qui l’est tout autant), Hoffman s’est contenté du record du parcours (62).

3) La charge magnifique de Billy Horschel

Si Tom Watson était devant sa télé, il a bien sûr dû se poser des questions sur le fait de ne pas avoir choisi Billy Horschel. Certes ce dernier n’a pas réalisé une saison grandiose mais son état de forme en fait un sérieux prétendant à la victoire dans ces playoffs. Déjà en course la semaine dernière au Deutsche Bank Championship, ce joueur de tempérament a pris la tête du BMW Championship avec trois coups d’avance sur Ryan Palmer.

Vu la fermeté annoncée du parcours dimanche, une carte dans le par ou aux alentours du par pourrait quasiment lui garantir une 2e victoire sur le PGA Tour.

Un scénario qui pourrait être perturbé par des joueurs qui ont affiché de belles promesses dans ce 3e tour à commencer par Martin Kaymer (-6), Bubba Watson (-4) et Rickie Fowler (-4).

LEADERBOARD

 

(Credits Photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.