Hyundai Tournament of Champions – Preview

Par le 4 janvier 2012
email
Print Friendly and PDF

Que la trêve fut longue…Trois interminables semaines à se contenter de vidéo « flashback », pas une minute de direct à se mettre sous la dent, pas une seule nuit à suivre le PGA jusqu’à l’aube, rien, nada!  Il ne restait plus qu’à profiter pleinement des fêtes.

Huit kilos de graisse plus tard, nous sommes déjà le 5 janvier et la rentrée sur le PGA Tour c’est demain au Hyundai Tournament of  Champions ! Les vainqueurs de la saison dernière (au nombre de 28) se retrouvent au milieu de l’Océan Pacifique sur l’île de Maui à Hawaï.

Depuis plusieurs années, l’épreuve se dispute à Kapalua sur le parcours « Plantation Course ». Un tracé atypique sur l’un des plus grands archipels d’Hawaï offrant des panoramas sensationnels sur l’Océan Pacifique, bref, un parcours « must play ». Le dernier green est le trou signature du parcours. Un Par 5 de 702 yards des back tees théâtre chaque année des drives les plus monstrueux. L’an dernier, les 640 mètres qui séparent le tertre de départ du milieu du green n’ont pas empêché Bubba Watson et Robert Garrigus de boucler ce trou en trois coups.

700 yards de bonheur !

Le 18ème trou, 700 yards de bonheur !

Le dix huitième trou est d’ailleurs propice aux records. C’est le trou où on enregistre le plus grand nombre de drives supérieurs à 400 yardsdu circuit (9 l’an dernier, 86 en 2004).

Pour autant, les 7411 yards qui composent le parcours n’en font pas nécessairement un parcours pour gros frappeurs, ni un parcours difficile (le scoring moyen l’an dernier était de trois coups sous le par ce qui en fait le parcours de le plus « facile » de la saison). La distance sera certes un avantage mais le jeu autour et sur les greens sera la clef. Preuve en est, les vainqueurs des sept dernières éditions se sont montrés les plus performants soit au putting soit au scrambling.

Pourtant victorieux en 2011, quatre joueurs ont décidé de faire l’impasse sur le tournoi d’ouverture de la saison : Phil Mickelson, Luke Donald, Brandt Snedeker et le vétéran Steeve Stricker. Monsieur golf ne peut résister à l’envie de vous remémorer deux coups incroyables qui ont animé l’édition 2011. L’approche du vainqueur Jonathan Byrd au trou10 et l’eagle magistral de Watson au 18.

Entry List

Leaderboard

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.