Jason Day : Victoire à Torrey Pines, enfin !!

Par le 9 février 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- getty Jason Day Torrey Pines trophy

C’est au bout d’un playoff à quatre que Jason Day a remporté son 3e titre sur le PGA Tour. Cette victoire au Farmers Insurance Open le place d’ores et déjà comme l’un des principaux favoris pour le Masters dans deux mois.

Du talent il en faut, de la chance aussi.

C’est cette dernière qui a souvent fait défaut à Jason Day au long de sa jeune carrière. Blessures et Top 10 en Majeurs (8) ont en effet rythmé la carrière du jeune australien de 27 ans.

C’est une des raisons qui explique que le bourreau de Victor Dubuisson n’a glané que deux succès en strokeplay sur le PGA Tour. Le premier au Texas en 2010…et le deuxième cinq ans plus tard.

« Où est-ce que je dois me dropper ? »

Ce playoff de Torrey Pines, le désormais 4e mondial n’a cru jamais le disputer. Sur le par 5 du 18, Jason Day croit envoyer son chip dans l’eau. Au point de demander l’endroit où se dropper.

Las, sa balle voit sa course stoppée in extremis par le rough, un destin qu’aurais bien aimé connaître Kyle Stanley il y a trois ans lors de son incroyable défaillance.C’est également un clin d’oeil à ceux qui le critiquait (à juste titre) pour être trop prudent dans les moments clés. Ce chip faisait en effet suite à une attaque du green en 2 sur le périlleux 18 de Torrey Pines.

Sans doute boosté par ce coup du destin, Day triomphera de ses trois adversaires en playoff : Harris English, Scott Stalllings et JB Holmes.

Une victoire qui laisse fantasmer une éventuelle bataille pour la veste verte dans deux mois entre lui et Rory McIlroy…ou d’autres bien sûr. Un premier succès en Majeur qui pourrait l’emmener près de son objectif avoué qui est tout simplement la place de n°1 mondial.

Pour l’instant, il doit se contenter de la place de n°1 australien puisqu’il devance désormais Adam Scott au classement mondial.

LEADERBOARD FARMERS INSURANCE OPEN

 

(Credits photo : Getty)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.