Jordan Spieth met tout le monde d’accord

Par le 28 septembre 2015
email
Print Friendly and PDF

-c- AP Spieth FedEx Cup Trophy

En remportant le Tour Championship avec quatre coups d’avance, Jordan Spieth a non seulement retrouvé sa place de n°1 mondial, mais il a également éteint tous les doutes sur l’identité du joueur de l’année.

Jason Day ou Jordan Spieth ? Le débat de joueur de l’année a pris fin hier sur le parcours d’East Lake après une nouvelle démonstration de putting de la part du Texan.

Balloté sur les sept premiers trous par un Henrik Stenson impeccable dans ces playoffs (4 Top 10 dont trois 2e places), Spieth a une nouvelle fois montré qu’il était bien le meilleur putter du monde.

« Coup de grâce » il le dit lui-même avec ce putt de 14,50m sur le 11 sous les yeux du Suédois médusé…alors qu’il s’était lui-même mis donné sur ce par 3.

S’en suivront 7 pars en un score final de -9 pour devenir, à 22 ans, le plus jeune vainqueur du Tour Championship et de la FedEx Cup depuis sa création en 2007.

Stenson, connu pour être une machine lorsqu’il est dans un bon jour, a dégoupillé sur le 17 avec une socket sur son 2e coup. « Que voulez-vous que je vous dise ? Mentalement et avec un putter dans les mains, il est le meilleur du monde c’est incontestable ».

La classe sur et en dehors des fairways

Malgré les louanges, malgré les 22 millions de dollars engrangés cette saison, le double vainqueur de Majeur n’a que le « nous » à la bouche pour expliquer sa réussite. Ce « nous » qui désigne son entourage et en premier lieu son ami et caddie Michael Greller.

« Même si au final c’est moi qui joue les coups. Je ne suis que la dernière roue d’un processus que mon entourage a su rendre facile grâce à beaucoup de travail. Mon équipe me permet d’avoir l’esprit libéré sur le parcours. J’ai tendance à me frustrer très rapidement et sur le début du round c’est Michael qui me maintient dans la partie ».

Comme quoi un golfeur hors-norme n’a pas besoin d’être égoïste….

LEADERBOARD TOUR CHAMPIONSHIP

(Credits Photo : AP)

 

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.