Ladies Open de France : Keating enchaine

Par le 8 octobre 2012
email
Print Friendly and PDF

Plus rien n’arrête Stacey Keating. A peine un mois après « avoir connu le pire moment de sa vie de golfeuse », l’Australienne de 26 ans s’adjuge le Lacoste Ladies Open de France. Autre parcours même malchance pour Diana Luna qui termine 2e pour la troisième fois d’affilée sur cette épreuve. Sur un parcours de Chantaco qu’elle connaît par cœur, la Basque Anne-Lise Caudal prend la 5e place.

 

En golf la roue peut tourner plus vite qu’on ne le pense. José Maria Olazabal qui a remis le trophée à Stacey Keating ce dimanche en connaît un rayon à ce sujet. Il y a à peine un mois, lors Women’s British Open, l’Australienne s’est faite disqualifiée après son 2e tour pour carte incorrecte. Un véritable crève-cœur pour celle qui, la veille, avait posté le 2e meilleur score.

Une mésaventure qui a semble-t-il endurci le moral de Keating. « Après cette disqualification, je me suis dit que plus rien ne pouvait m’arriver sur le parcours ». Plus rien, mis à part des mains à serrer et des embrassades à recevoir. La joueuse de 26 ans vient ainsi d’enchainer à Chantaco sa 2e victoire sur le LET après celle en Espagne il y a deux semaines.

 

Luna toujours maudite

 

Comme à Tenerife, cette victoire a mis longtemps à se dessiner, la faute à une Diana Luna accrocheuse. Mais l’Italienne, qui vit et s’entraîne sur la Côte d’Azur, va voir rouge sur le 18 avec un putt raté qui aurait pu l’envoyer en playoff face à Keating. Défaite justement en playoff ces deux dernières années à l’Open de France sur le parcours du PIC, la protégée de Roger Damiano (ex-coach de Victor Dubuisson) collecte une troisième  écharpe de dauphine cette année. Ajouter à cela quatre autres Top 10 et vous obtenez de quoi faire cogiter Miss Côte d’Azur.

 

La régularité de Caudal, le rush de Schaeffer

 

La trajectoire d’Anne-Lise Caudal a été moins rectiligne cette année, mais au moins elle a connu la victoire. Malgré les encouragements du public, la locale de l’étape n’a pas pu faire mieux « qu »une carte de 68 (-2) dans ce dernier tour. Elle pourra tout de même s’estimer satisfaite puisqu’elle termine 5e  à quatre coups de la gagnante. Un 2e Top 10 sur les trois derniers départs qui lui permet de s’installer dans le Top 10 de l’Ordre du Mérite du Ladies European Tour.

Dans un monde idéal, c’est la carte de Jade Schaeffer qui l’aurait fallu à Anne-Lise Caudal. La Réunionnaise a en effet rendu la meilleure carte de la journée (62). Malheureusement ses deux cartes au-dessus du par rendues vendredi et samedi la prive d’un Top 10 largement à sa portée.

Enfin qui sait ce qu’aurait pu faire la Française Julie Greciet sans une mise en route difficile le 1er jour (+3). Née à Bayonne (elle a quand même été encouragée), la jeune Française de 26 ans a ensuite repris neufs coups au parcours dans les trois tours suivants pour terminer seule 10e.

Ces trois Françaises ainsi que Sophie Gicquel-Bettan (17e) et Valentine Derrey (19e) pourront raconter à leur descendance qu’elles ont terminé un tournoi devant Lorena Ochoa. L’ancienne n°1 mondiale, sortie de sa retraite l’espace d’un tournoi, termine à la 22e place.

Un Open de France très réussi qui permet à Carlota Ciganda de reprendre la première place à l’Ordre du Mérite. Cinquième cette semaine, l’Espagnole devance de quelques centaines d’euros l’Allemande Caroline Masson.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

[box type= »download »] ORDRE DU MERITE LET[/box]

(Credits Photo : Ladies European Tour & AP)

A propos de Monsieurgolf