Le Tigre patiente…

Par le 19 février 2010
email
Print Friendly and PDF

Tiger Woods a décidé de ne pas revenir à la compétition lors de l’Open de Tucson, soit le Championnat du monde de Match-Play, là où il était revenu après huit mois d’absence l’an passé (genou). L’Américain vit cette fois une convalescence tout à fait différente.

Tiger Woods doit se remettre sur pied. Physiquement tout va bien, son genou gauche, opéré en 2008 va bien. Non, c’est l’homme et son image qui doivent être patiemment recollés. Après le scandale planétaire déclenché par les sorties extra-conjugales du sportif le mieux payé de l’histoire du sport, traqué par les chasseurs de People, cerné par un environnement souvent contradictoire, à la fois moraliste et sans scrupule, Woods est allé faire une cure des désintoxication assez particulière : il est allé traité une dépendance au sexe dans une clinique spécialisée ! Après « l’instinct du tueur » souvent vantée dans la presse sportive pour être décisif dans les compétitions de haut niveau, voici l’instinct du mari volage.

Heureusement pour la Fédération internationale de golf, ce passage dans ce bunker médiatique et personnel ne l’a pas guéri de son goût pour le golf, et Woods a déjà fait part de son désir de revenir sur le circuit. Quand ? La date est encore floue. Ce qui est sûr, c’est qu’il n’a pas répondu à l’échéance fixée à vendredi pour l’inscription à l’Open de Tucson. Autre absent : Phil Mickelson, qui s’est retiré de l’épreuve pour… passer du temps en famille, a-t-il fait savoir.

En l’absence de Tiger Woods, l’Américain Steve Stricker sera la tête de série N.1 du tournoi mondial de match-play qui débute lundi sur le parcours de Dove Mountain en Arizona. Stricker sera donc la tête de série N.1 à Tucson après avoir pris le deuxième rang mondial grâce à sa victoire, dimanche dernier, à l’Open de Los Angeles. L’Américain Phil Mickelson, N.3 mondial, ne participant à l’épreuve, l’Anglais Lee Westwood, N.4 mondial, sera la tête de série N.2.

Source : Eurosport – Julien CARRASCO avec AFP

A propos de Olivier DOAN

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.