LPGA Tour – Lotte Championship : Miyazato gagne à Hawaï

Par le 22 avril 2012
email
Print Friendly and PDF

Et de huit pour Ai Miyazato. La Japonaise a remporté le LPGA Lotte Championship sa huitième victoire sur le circuit féminin nord-américain grâce à un score de -12.

Un ultime rush de trois birdies sur les six derniers trous a permis à « Ai Mi » de glaner son premier trophée depuis sa victoire en juillet dernier à l’Evian Masters. Une dernière charge nécessaire pour enlever ce titre en dépit des trois coups d’avance que comptait la Japonaise à l’entame de ce dernier tour : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé aujourd’hui, j’étais concentré sur mon jeu, mais c’est vrai que vers la fin j’étais assez nerveuse. Je savais que beaucoup de joueuses jouaient très bien, il fallait que je finisse fort ».

Meena Lee avait même réussi à prendre seule la tête au début du retour et occupait toujours cette place après un birdie au 15. Elle doit finalement se contenter de la 2e place à -8 à égalité avec l’Espagnole Azahara Munoz, grande animatrice de ce premier Lotte Championship sur le parcours de Ko Olina.

“Je me suis dit qu’il fallait que je reste patiente, que je ne me presse pas trop. J’avais confiance, je joue très bien depuis le début de saison ». Sans un putting parfois fragile, Miyazato aurait même sûrement fait mieux que ses 5 Top 10 en six départs. Une victoire savoureuse à plus d’un titre puisque c’est sa première dans l’archipel d’Hawaï, mais aussi et surtout, car elle devance au classement Yani Tseng, derrière qui elle avait fini deux fois 2e cette année en Thaïlande et à Phoenix.

“Oui c’est sympa de la devancer, mais elle tellement forte. Elle a été tellement régulière cette année, elle est une source d’inspiration pour moi vraiment. C’est pour ça que je suis là aussi, j’essaie de l’inspirer aussi » a-t-elle plaisanté.

“Ai Mi” peut également remercier son père, putting coach improvisé après la 56e place de sa fille lors du premier Majeur de la saison : « J’étais déçue après le Nabisco mais j’ai continué à travailler dur, je savais au fond de moi que ça allait venir ». Un rétablissement spectaculaire même puisque la petite Japonaise d’1m57 n’a eu besoin que de 53 putts ce week-end.

Diminuée par une cheville douloureuse le dimanche, Yani Tseng a réussi à assurer une carte de 74 (+2) pour finir 10e à -4. Déjà victorieuse à trois reprises cette année, la n°1 mondiale reste sur sept Top 10 en sept départs sur le LPGA Tour en 2012.

“Aujourd’hui je n’ai pas très bien joué. Je ne me suis pas suffisamment mis en position de birdie, c’est assez difficile à expliquer. J’avais des problèmes de distance, je n’étais pas dans mon assiette ».

L’info de ce week-end, c’est donc que Yani Tseng est humaine. A noter le cut raté par Karine Icher, seule française engagée dans ce tournoi.

 

A propos de Monsieurgolf