L’USPGA en mai, ça le fait !

Par le 28 mai 2019
email
Print Friendly and PDF

Avec la volonté de proposer un tournoi majeur par mois entre avril et juillet, la refonte du calendrier a entraîné le déplacement de l’USPGA au mois de mai. Habituellement quatrième levée du grand-chelem et disputée mi-août, l’épreuve a trouvé le plus naturellement sa place dans le calendrier, pour le grand bonheur des suiveurs !

USPGA 2019

Brooks Koepka, nouveau maître du monde ?

Il aurait pu regretter ce changement de date en devenant le vainqueur le plus « court » de l’histoire des Majeurs, pourtant Brooks Koepka a une fois encore marqué ce tournoi de son empreinte. Seulement 9 mois après son sacre sur le parcours de Bellerive (rien à voir avec le parcours du Sporting Vichy, situé à Bellerive-sur-Allier), le joueur américain a conservé son titre sur les fairways de Bethpage. Avec une certaine aisance d’ailleurs, puisqu’au départ du dernier tour, le champion en titre possédait 7 coups d’avance. Dans un dernier tour où seulement 11 joueurs ont rendu une carte sous le par, Brooks Koepka a su conserver une longueur d’avance sur le numéro 1 mondial, Dustin Johnson.

Dustin Johnson tombe de son trône… pour mieux le retrouver ?

Un Dustin Johnson encore une fois au niveau des meilleurs, mais qui a toujours autant de mal à mettre « la balle au fond » pour remporter des trophées majeurs. Bien que dauphin au classement du week-end, « DJ » perd sa première place mondiale au profit de son bourreau du jour, qui compte dorénavant 4 tournois majeurs à son palmarès (sur les 8 derniers disputés), une performance digne des plus grandes heures de Tiger Woods ! Pourtant, dans des conditions complexes lors du dernier tour, Dustin Johnson a bien failli renverser la vapeur et a sans doute accumulé pas mal de confiance pour la suite de la saison.

golf USPGA

Les historiques au fond du seau pour de bon ?

Cet USPGA 2019 restera peut-être dans les annales pour avoir définitivement envoyé au cimetière des grands champions, les joueurs historiques de ces dernières années. Ils sont très nombreux à n’avoir même pas franchi le cut, à l’image de Steeve Stricker, Jim Furyk, Martin Kaymer, Bubba Watson, Ian Poulter, Lee Westwood, Padraig Harington ou bien encore Tiger Woods, vainqueur du Masters le mois dernier. Un simple épiphénomène ou l’annonce de l’arrivée d’une nouvelle génération au pouvoir ? La suite de la saison devrait être riche en enseignements.

Que se passe-t-il pour Sergio Garcia ?

Parmi ces victimes de marques, l’espagnol Sergio Garcia enchaîne son huitième tournoi majeur de rang sans passer le cut. Arrivé sur le circuit pro quasi en même temps que Tiger Woods il y a un peu plus de 20 ans, Sergio Garcia n’est plus que l’ombre de lui-même depuis sa victoire au Masters en 2017. Avec énormément de remous dans sa vie privée, mais aussi la perte de son sponsor principal (Taylormade), l’ibérique ne cesse de dégringoler au classement mondial (28ème) et commence même à se poser des questions sur la suite à donner à sa carrière.

tee ball golf USPGA

Alors, nous pouvons l’affirmer : l’USPGA en mai, ça le fait ! Mais si ce tournoi a apporté quelques réponses, il a surtout suscité énormément de questions dont les premières réponses sont attendus du côté de Pebble-Beach, dans un mois. Le petit monde du golf professionnel se retrouvera sur le plus célèbre des parcours publics américains pour disputer l’US-Open, troisième levée du grand-chelem.

A propos de Julien Oury

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.