Memorial – 2e tour : Sabbatini et la menace Woods

Par le 2 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Tiger Woods est plus que jamais dans la course pour remporter une 5e fois ce tournoi du Memorial. L’Américain, 69 ce vendredi, est désormais 2e après 36 trous à un coup de seulement du Sud-Africain Rory Sabbatini. Le Tigre possède même une marge intéressante sur les joueurs censés être plus dangereux. Sur un tracé refroidit et balayé pat le vent , Rory McIlroy n’a pas trouvé de réponse (79) et rate son troisième cut de suite.

 

Ce n’est pas vraiment le Rory que le Tigre s’imaginait devoir chasser de son territoire. Mais le leaderboard est là, implacable, comme il y a une semaine à Wentworth. Deux cartes de 79 à huit jours d’intervalle, McIlroy traverse sa plus mauvaise série depuis ses débuts professionnels. Luke Donald, qui jouait à ses côtés, se veut confiant pour son dauphin au classement mondial : « Le golf est frustrant parfois. J’ai beaucoup observé Rory sur le parcours et au practice, il n’est pas si loin que ça de son meilleur niveau. Sur ce parcours il a commis quelques imprudences qui lui ont coûté cher (ndlr : 1 quadruple jeudi et 2 double bogeys vendredi). Dès qu’il aura réussi à rendre une bonne carte, il sera capable d’enchaîner et toute cette période sera derrière lui ».

 

Tiger Woods a de la marge

 

L’emballement est souvent le premier sentiment lorsqu’on parle de Tiger sur le blog ou même dans les autres médias. En toute objectivité, on voit mal comment ce tournoi pourrait lui échapper. Dans des conditions très venteuses, l’ex-n°1 mondial a fait preuve d’un remarquable contrôle de ses trajectoires comme le prouve ses 14 greens touchés en régulation.
Woods est de toute évidence dans une bonne semaine et semble être le seul joueur à pouvoir se permettre quelques erreurs sur un parcours où il s’est déjà imposé à quatre reprises. En effet, cette carte de 69, la deuxième meilleure du jour derrière le 68 de Jim Furyk, aurait pu être bien meilleure sans ses petits putts droite-gauche mal jugés par le Tigre.
Outre cette marge d’erreur intéressante, Woods possède également une avance de cinq coups sur le joueur le plus dangereux du moment Luke Donald. Furyk à un coup, Adam Scott et Rickie Fowler à trois coups sont ses rivaux les plus dangereux. Aucun d’entre eux cependant ne maîtrise le parcours de Jack Nicklaus comme Tiger. Pour faire illusion, les joueurs de « seconde » zone doivent faire des prouesses comme les 21 putts pris par Spencer Levin durant le 1er tour.

Rory Sabbatini (-6), Scott Stallings et Spencer Levin (-5), difficile d’imaginer que les trois joueurs qui accompagnent Woods en haut du leaderboard aient de quoi se mettre sur la route du deuxième succès du Tigre cette saison mais en golf…

(Credits Photo : Getty Images)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

A propos de Monsieurgolf