Memorial – 3e Tour : Fowler et Woods chassent Levin

Par le 3 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Tiger Woods est encore loin d’avoir tournoi gagné au Memorial. Après le 3e tour c’est son compatriote Spencer Levin qui mène la danse (-8) après avoir rendu la meilleure carte du jour (69). Avec quatre coups de retard, le Tigre, auteur d’un journée moyenne (73) devra faire face à la concurrence de Rory Sabbatini et Rickie Fowler qui sont venus s’intercaler juste devant lui au classement. Luke Donald (75) et Adam Scott (77) ne seront eux pas des obstacles.

 

Spencer Levin résistera à la pression. Le jeune Américain de 27 ans, qui avait dilapidé une avance de six coups avant le dernier tour à Phoenix, a cette fois-ci une toute autre opposition face à lui.
En effet, Rory Sabbatini, qui partagera avec lui la dernière partie n’est pas forcément le joueur qu’on rêve d’avoir dans sa partie au moment d’aller chercher son premier titre sur le PGA Tour. Et puis il y a surtout deux autres Californiens derrière qui rêvent de gagner un deuxième titre cette année.

 

Une avant dernière partie Woods – Fowler

 

Rickie Fowler et Tiger Woods ne sont en effet séparés que d’un coup au leaderboard et partageront donc l’avant dernire partie. Orange contre Rouge, froideur contre fougue, expérience contre jeunesse. Les médias en rêvent, nous aussi, record d’audience en vue. Fowler a pour lui la forme du moment avec quatre Top 10 de suite dont une victoire à Quail Hollow. Woods peut lui compter sur sa parfaite connaissance du parcours avec ses quatre victoires sur les terres de Nicklaus. Les regards qui se porteront sur ce duel pourraient d’ailleurs être une aubaine pour le duo Levin/Sabbatini.

 

Furyk et Rose largués ?

 

Sur un parcours de Muirfield exigeant comme jamais ces vingt dernières années, les joueurs à plus de quatre-cinq coups de la tête semblent avoir compromis leurs chances de victoires. C’est assurément le cas pour Luke Donald (+3). Jim Furyk (-1), Dustin Johnson (-1) et Justin Rose (par) partent sans doute de trop loin pour la victoire mais pour eux, l’essentiel est aussi de se montrer en forme à dix jours du début de l’US Open, notamment pour Dustin qui revient de blessure.

Un Moving day à oublier pour Luke Donald. Le n°1 mondial, abandonné par ses fers (44% de greens touchés), a rendu une carte collector de 79 avec cinq bogeys et seulement deux birdies.

(Credits photo  : JayLaPrete – AFP)

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

A propos de Monsieurgolf