Memorial : Tranquille comme Kuchar

Par le 3 juin 2013
email
Print Friendly and PDF

Il est en ce moment le joueur le plus chaud du PGA Tour. Matt Kuchar, déjà 2e la semaine dernière a remporté sans trembler le Memorial Tournament, son 6e titre sur le PGA Tour. De bon augure pour lui avant l’US Open dans deux semaines. Tiger Woods (65e) et Rory McIlroy (57e) ne peuvent pas en dire autant.

Le plus déclieux en regardant Matt Kuchar, c’est de se dire que ce jeu et ce sourire seront parmi nous début juillet du côté du National pour l’Open de France. De l’autre côté de l’Atlantique sa côte pour l’US Open est doucement en train de rejoindre sa côte de sympathie.

Contrairement à la semaine dernière au Colonial, Kuch’ a parfaitement contrôlé la situation en attrapant les par 5 en deux, le tout en restant décisif sur les putts à moins de 3 mètres. Côté du petit jeu RAS, avec notamment un 7/7 en approche putt depuis les bunkers.

Vous l’aurez compris tous les voyants étaient au vert pour l’homme de Sea Island qui maîtrise à la perfection ce parcours de Muirfield puisqu’il reste sur cinq Top 10 dans le jardin de Jack Nicklaus.

Kevin Chappell a fait le job

Dans cette dernière journée où aucun joueur parti plus tôt n’a pu se distinguer, la lutte pour le titre est restée confiner à la dernière partie. Kyle Stanley et surtout Kevin Chappell aurait très bien pu créer la surprise en cas de défaillance du grand Matt. Le second nommé a d’ailleurs réalisé le même score que Kuchar ce dimanche (68), devenant même le premier joueur de la semaine à ne concéder aucun bogey cette semaine dans un round.

Kuchar, n°2 chez les bookmakers pour l’US Open ?

Mais jamais le matelas de trois coups d’avance de Kuchar n’a été mis en danger, ce qui en dit long sur l’état de son jeu et de son mental à quinze jours de l’US Open. Seul joueur multiple vainqueur sur le PGA Tour avec Tiger Woods en 2013, Kuchar, 35 ans, n’a jamais semblé aussi fort que cette année, de là a en faire un favori pour l’US Open pourquoi pas ?

D’une part il est en forme et d’autre part le petit parcours de Merion convient parfaitement à son jeu très bien réglé du tee au green. Et sous son sourire benêt, n’oublions pas que nous parlons d’un tueur en grand rendez-vous avec des victoires au Barclays, au Players et à l’Accenture Match Play.

Woods déçu mais optimiste

Bien sûr, le grand « perdant » de cette semaine c’est Tiger Woods (+8). Le n°1 mondial, cinq fois vainqueur à Muirfield, termine à vingt coups de Matt Kuchar. Seule ombre au tableau pour lui dans cette dernière journée, son triple très tôt au 12. Parti du 10, Le Tigre a ensuite rétabli un peu la situation avec cinq birdies sur ses treize derniers trous.

« Aujourd’hui, c’était pas trop mal. De toute évidence il y a un trou qui m’a juste coûté pas mal de coups. Le problème c’est que je n’ai pas très bien putté, je n’ai jamais réussi à trouver la bonne vitesse sur ces greens ».

Pas trop mal ? En terminant 65e ? Merci de prendre le Tigre au sérieux lorsqu’il dit ça. Après le Honda Classic où il avait perdu deux balles et terminé 37e, le Californien avait déjà confié qu’il n’avait pas trop mal joué. La semaine suivante, il avait martyrisé le Doral pour s’offrir son 2e titre de la saison avec en prime l’une des meilleures semaines de putting de sa carrière.

Le bouton on-off, McIlroy mets lui plus de temps à le trouver. Mais attention, déjà l’an dernier, le Nord-Irlandais avait connu un été pourri avant de décoller sur sa planète à partir du PGA Championship.

Le rythme, certains le trouveront peut-être du côté de Memphis la semaine prochaine pour à l’occasion du St. Jude Classic. L’occasion de voir certains européens en rodage de l’autre côté de l’Atlantique avant l’US Open.

LEADERBOARD

[ooyala code= »x4cjA0YzoXWLTf6lVD5-IRnn-PqUiKwp »]

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Hervé MARQUES

Prétendant éconduit de Natalie Gulbis, Hervé passe sa colère en envoyant des slices sur les golfs de la région parisienne. Lorsqu’il est hors d’état de nuire, vous pouvez le retrouver sous sa casquette de journaliste sur Canal+, Golf Channel…et Monsieur golf bien sûr !

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.