Mickelson bientôt Russe ?

Par le 21 janvier 2013
email
Print Friendly and PDF

Ca y est les Etats-Unis tiennent leur Gérard Depardieu…et il s’appelle Phil Mickelson.

Alors qu’un journaliste lui posait la question de savoir s’il comptait imiter son compatriote Steve Stricker en limitant son calendrier, le très populaire  joueur Américain en a profité pour faire une sortie sur la pression fiscale qui l’accable.

Avec l’entrée en vigueur des nouvelles lois fiscales en Californie, le gaucher de 42 ans, devra selon lui faire face à un taux d’imposition qui oscille « entre 62 et 63% ». Assez selon lui, pour « devoir prendre prochainement des décisions radicales dans sa vie. »

Quitter la Californie pour des états fiscalement plus accueillants comme la Floride apparaît sûrement comme une décision radicale pour le natif de San Diego…mais alors vu d’Europe ça saute moins aux yeux.

Un exil fiscal vers le Canada voisin se rapproche davantage du côté radical de l’annonce qu’il compte faire ce week-end, à l’occasion du Farmers Insurance Open chez lui à San Diego. A moins bien sûr qu’après le Chablis, Vladimir Poutine compte mettre un peu de vin californien dans sa belle démocratie…

La distance ? Pas un problème pour Lefty qui voyage en jet privé pour dormir chez lui entre chaque round lors des tournois du West Coast Swing.

Fiscalité confiscatoire ou bien nécessaire solidarité ? Sans prendre parti dans ce débat, rappelons juste que nous parlons là du 7e athlète le mieux payé aux Etats-Unis en 2012 avec 47,8m$*

*dont  43m$ proviennent de contrats publicitaires (Forbes)

A propos de Monsieurgolf