Nordea Masters : Westwood bien dans ses shoes en Suède

Par le 7 juin 2012
email
Print Friendly and PDF

Préparer l’US Open au Nord de Stockholm ? Certains observateurs avaient trouvé curieux le choix de Lee Westwood. Le N°3 mondial peut en tout cas se féliciter de s’être s’inscrit au Nordea Masters. Non seulement, il possède une avance de trois coups sur le 2e après deux tours, mais en plus il peut se dire cette perf’ a été réalisé dans des conditions de jeu très proches de celles qu’il aura à l’US Open.

 

Les inconditionnels de Westwood y verront sans doute un signe. En effet, c’est sur cette épreuve que l’ancien n°1 mondial avait remporté son premier succès en 1996. Quatre ans plus tard, il gagnait à nouveau l’épreuve Scandinave quelques mois avant son 1er succès à la Money List. Un troisième succès ici pourrait le mettre en condition pour partir à la conquête de son premier Majeur. Interrogé sur cette perspective après la partie, le Britannique a  préféré tempérer et préfère savourer le moment présent : « J’ai encore mieux joué hier qu’aujourd’hui. J’ai pu profiter des bonnes conditions matinales, il n’y avait pas trop de vent et les greens tenaient bien la ligne ».

 

8 birdies…..et 20 putts

 

Des conditions fraîches, humides et relativement soft, à peu près le temps qu’il fait à San Francisco à cette période. Un parcours de l’Olympic Club qui d’ailleurs récompense la précision au drive ; ça tombe bien Westy n’a raté que trois fairways ce vendredi, contre six hier. Mais le baromètre chez Westwood, c’est son putting. C’est sans doute sur les greens qu’il a perdu le dernier Masters, l’Anglais le sait et s’était séparé dans la foulé de son putting coach Phil Kenyon. Depuis, il se fait aider par son caddie Billy Foster. Une recette qui semble porter ses fruits puisque Westwood n’a eu besoin que de 20 putts lors ce deuxième tour joué en 64 (-8).

 

Les Suédois répondent (encore) présents

 

Une cadence que seul Llyod Saltman a pu suivre dans ce 2e tour. Sa carte de 64 lui permet de partager la 2e place à trois coups de Westwood. Un podium complété par Carlos Del Moral et surtout Peter Hanson. Ce dernier réalise un début de saison très qualitatif avec trois Top 5 dans les tournois les plus importants qu’il a joué : 3e au Masters, 4e au WGC Cadillac et 5e au WGC Accenture Match Play. En plus d’être en forme, le 8e joueur de la Race To Dubaï apparaît surtout comme le mieux armé pour garder le trophée en Suéde pour la 3e année de suite. S’il manque à son devoir, il pourra compter sur trois de ses compatriotes présents dans le Top 15 dont Magnus Carlsson leader la veille après une carte de 65.

 

Tournoi difficile pour les Français

 

L’armée tricolore est quant à elle un peu plus dispersée sur le parcours du Bro Hof Slott. Quatre Français sur onze ont franchi le cut dont un Greg Havret solide. Le Rochelais a rendu deux cartes sans bogeys et pointe à la 21e place à -5. Trajectoire un peu plus sinueuse pour le deuxième meilleur français dans cette journée, Edouard Dubois. Le jeune Bordelais a envoyé un 66 dans ce 2e tour, soit neuf coups de mieux que la veille. Dubois est accompagné à la 40e place à -3 par Julien Guerrier auteur de deux tours très consistants (70 et 71). Romain Wattel, 8e au Celtic Manor la semaine dernière, passe lui tout juste le cut avec un score de -1. Une journée mouvementée pour le joueur de Bussy avec une carte de 71 entachée de deux double-bogeys.

 

Déception pour Anthony Snobeck, Victor Riu et Raphaël Jacquelin qui ratent le cut d’un point. On retrouvera le dernier nommé la semaine prochaine à l’US Open en compagnie de Greg Bourdy.

[box type= »download »] LEADERBOARD[/box]

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Monsieurgolf