Northern Trust Open : Merrick s’impose en playoff

Par le 18 février 2013
email
Print Friendly and PDF

Fêter sa première victoire sur le PGA Tour à Riviera c’est bien. Le faire si vous avez grandi à Los Angeles c’est encore mieux.

John Merrick, 30 ans, a sans doute réalisé l’un des plus beaux exploits de sa carrière en remportant ce Northern Trust Open. Une victoire acquise face à Charlie Beljan en playoff.

Comme l’an dernier, c’est sur le 10 que tout s’est joué avec un par assuré pour le diplômé de l’université voisine de UCLA.

Un trou n°10 qui a contribué à la chute du leader Bill Haas. Tenant du titre et leader avec trois coups d’avance au départ de ce 4e tour, le vainqueur de la FedEx Cup 2011 a semblé très nerveux. Trois bogeys sur l’aller, puis trois autres sur le retour dont un sur le fameux 10, l’un des par 4 driveables les plus compliqués au monde. Celui-là même qu’il avait dompté il y a an pour battre Phil Mickelson et Keegan Bradley.

Les stars ont déçu

Le playoff de cette année était tout de même moins prestigieux que celui de l’an dernier. Sans enlever au mérite des deux derniers acteurs, Hollywood aurait sans doute mérité qu’un Webb Simpson ou qu’un Charl Schwartzel vienne pimenter l’issu du tournoi.

Le Sud-Africain, -1 ce dimanche et impeccable cette semaine, aura surtout manqué de réussite sur le parcours de Pacific Palisades, il termine 3e à égalité avec Bill Haas et Frederik Jacobson. Le Suédois a d’ailleurs raté un putt d’1m50 sur le 18 pour partir en playoff.

Webb Simpson termine lui 6e à deux coups à égalité avec le surprenant Josh Teater, déjà 2e derrière Woods à Torrey Pines.

Hunter Mahan, leader à quatre trous de la fin, a finalement flanché avec trois bogeys sur les quatre derniers trous.

Dernière journée complètement manquée en revanche pour Sergio Garcia et Luke Donald, ejectés du Top 10 avec une dernière carte au-dessus du par. Très au-dessus même pour Luuuuke  qui a osé poster un +4 lors de ce dernier tour.

Merrick, homme de grands rendez-vous

Toutes ces défaillances ont donc profiter à Charlie Beljan et à John Merrick. Ce dernier, qui grâce à cette première victoire sur le PGA Tour, gagne le droit de participer au Masters.

Un parcours d’Augusta qu’il connaît déjà puisque lors de sa première et unique participation en 2009, il avait fini 6e en jouant 66 lors du dernier tour. La même année, il avait fini 2e du PGA Championship à Hazeltine remporté par Y.E Yang.

Après une carrière universitaire réussie, son premier fait d’armes avait été une 10e place du célèbre US Open 2008 remporté par Woods à Torrey Pines.

Attention, un joueur talentueux et émotif comme lui pourrait faire mal avec cette 1ère victoire enfin en poche.

LEADERBOARD

[ooyala code= »s5bXBmOTpCIs36V_FeDX-31BYuS6aJUN »]

(Credits Photo : Getty Images)

A propos de Rédaction Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.