Obama et Woods : Une partie qui fait jaser

Par le 18 février 2013
email
Print Friendly and PDF

Barack Obama a reçu la piqûre.

Après un travail sur la posture et l’alignement le samedi avec Butch Harmon, le président américain s’est ensuite frotté à son ancien protégé, un certain Tiger Woods.

Une partie entre ces deux hommes qui s’admirent mutuellement était déjà dans les tuyaux depuis longtemps : « Nos calendriers sont vraiment très chargés Il a beaucoup à faire, on y arrivera sans doute un jour » avait déclaré Woods fin 2009.

Avec femme et enfants au ski, le président des Etats-Unis a ainsi pu passer le week-end en Floride sur le parcours du Floridian à Palm City.

Au programme, 18 trous le samedi avec son hôte Jim Crane et Butch Harmon qui assurait le service après-vente. Le lendemain, rebelote avec cette fois-ci le n°2 mondial à ses côtés.

Après avoir chaleureusement félicité le Tigre pour sa victoire à Torrey Pines, les deux hommes se sont élancés des mêmes départs. Woods s’est même offert le luxe de rentrer une sortie de bunker sur le 1er trou, secteur de jeu que n’apprécie guère le locataire de la Maison Blanche.

Un tête-à-tête qui crée la polémique

Une autre chose qui n’a guère été appréciée ce week-end, c’est le huis clos qui a entouré l’escapade golfique du président.

«Je peux dire qu’une large part de nos membres, que ce soit la presse écrite, électronique, radio ou télévisée, m’ont exprimé leur grande colère pour n’avoir eu absolument aucun accès au président des Etats-Unis pendant tout ce week-end (…) nous continuerons à nous battre pour le principe de la transparence » ainsi commenté Ed Henry, président de l’association des correspondants de la Maison Blanche. Des propos relayés en France par Le Parisien c’est dire.

Tim Rosaforte, consultant pour la chaîne Golf Channel, était en effet le seul journaliste à pouvoir pénétrer dans l’enceinte du Floridian ce week-end.

Un isolement dont a profité le président Obama puisqu’après ses dix-huit trous avec Woods, il est reparti en jouer neuf autres malgré la météo exécrable.

(Credits Photo : Reuters)

A propos de Rédaction Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.