Open de France – Le guide du spectateur

Par le 3 juillet 2012
email
Print Friendly and PDF

C’est l’évènement de l’année pour le golf Français car tous les douze mois,  l’European Tour pose ses valises sur l’un des fleurons de l’Hexagone : le parcours de l’Albatros sur le golf National. Beaucoup d’entre vous seront présents pour suivre Lee Westwood, Martin Kaymer ou l’un de vos tricolores favoris mais être un « bon » spectateur lors d’un tournoi de golf n’est pas une chose aisée, Monsieurgolf vous livre les petites astuces pour profiter au mieux du spectacle!

 

Dans l’axe tu resteras

Suivre une partie à l’Open de France, c’est l’occasion de voir les meilleurs joueurs du monde à l’oeuvre et comme on l’entend souvent dans les clubs houses « ils ne jouent pas au même jeu que nous« .  Pour prendre toute la mesure de leurs trajectoires de balle, trouvez le moyen d’être le plus souvent possible dans l’axe dans lequel ils jouent – quit à écrabouiller l’orteil de votre voisin – c’est un bon moyen de se mettre dans la peau du joueur : regarder les trajectoires effectuées, ressentir les incertitudes lors des coups en aveugle, comprendre la pente des greens et la vitesse des putts.

Au practice tu apprendras

Un incontournable et encore un bon moyen de constater que nous n’avons rien en commun avec ces gens là. Suivre l’échauffement d’un joueur du tour est une expérience très enrichissante qui pourra en plus servir votre jeu. Chaque joueur ayant ses propres habitudes, vous aurez l’occasion de voir toute la panoplie des coups de golf en peu de temps – le passage au « driving range » excède rarement les trente minutes – et leur capacité à envoyer loin avec une grande facilité vous laissera de marbre.

Une stratégie tu établiras

Beaucoup de possibilités sont possibles lors d’un tournoi. Suivre un joueur du 1 au 18 comme le feront surement nos compatriotes belges pour Nicolas Colsaert, dans ce cas essayez d’arriver tôt et prenez les joueurs au départ du 10 et suivez les sur les trous les plus spectaculaires du parcours. Si vous êtes d’un naturel casanier, précipitez vous sur le premier écrin de gazon disponible, poser la glacière et regarder l’intégralité des parties défiler, toujours pratique pour voir le plus de joueur à l’œuvre.  Choisissez le « pass 3 trous » et placez vous à un endroit stratégique (trous 4/5 par exemple) avec des trous parallèles, vous pourrez ainsi suivre les parties de votre choix sur quelques trous seulement et d’apprécier les différentes stratégies mise en place par les joueurs. Enfin, il reste toujours l’option « pilier de bar », installez vous à la guinguette et suivez  les parties à la TV !

Jumelles & chaussures de running tu emporteras

Inutile de préciser l’intérêt des jumelles pour ce type d’évènement bien qu’il vous faudra un peu de bouteille pour garder la balle dans le viseur tant les trajectoires sont parfois tordues.  Pour les chaussures c’est un choix plus « stratégique » ne serai-ce que pour éviter les cagades devant 50 personnes à cause de « cette foutue rosée du matin qui m’a mis le nez dans le gazon » mais aussi pour anticiper ! En effet,  vous ne serez pas les seuls à vouloir vous placer aux premières loges et pour cela rien de mieux  que de prendre de l’avance.  Quand les joueurs arrivent pour putter, rendez-vous directement au départ suivant. En particulier sur les trous : 1, 2 , 4, 5, 10, 11,13, 15 et 18 où vous pourrez assister aux routines de A à Z à quelques décimètres des joueurs.

Silence tu feras

En théorie, les appareils photos et caméscopes ne sont pas autorisés.  Les commissaires sont là pour faire respecter cette règle, mais plus dans le principe, d’éviter toutes gênes aux joueurs. Si vous êtes en bordure de fairway à cent mètres des joueurs, rien de vous empêche de d’appuyer sur la détente mais soyez respectueux des joueurs, bannissez ce type de comportement des tertres de départ et n’hésitez pas à reprendre un voisin mal éduqué.

Jeudi et vendredi c’est Ze place to be !

Agoraphobe et amateur de quiétude posez un jour de congé! Si vous voulez éviter la cohue rien de mieux que de se rendre au golf National avant le cut, l’occasion de suivre le joueur de votre choix du 1 au 18 – ce qui sera difficilement concevable le weekend – comme si vous partagiez la partie avec lui. Les plus chanceux pourront même échanger quelques mots avec les plus bavards d’entre eux.

Les spots clefs :

  • les abords du green du 16 : l’un des rares point d’ombre du golf National
  • le départ du trou 2 : pour voir l’arrivée du 1 et le départ du 2 sans trop s’éloigner du coin restauration !
  • le trou 18 : pour voir les balles dans l’eau du 15 et profitez de l’écran géant
  • le départ du 16 : vue sur ce par 3 en descente, panorama sur le 18,  scoreboard et écran géant.

 

[box type= »download »] Site officielTee Times [/box]

A propos de Olivier DOAN