Children’s Miracle : Magique Donald !

Par le 24 octobre 2011
email
Print Friendly and PDF

Oncle Picsou peut être fier, son neveu est bien le canard le plus riche du monde. Un dernier chèque de 846.000$ encaissé à la maison sur les fairways de Disneyworld.

N°1 mondial, Luke Donald a fait taire certains de ses détracteurs ce dimanche. Certains observateurs lui reprochaient son insuccès en Majeurs, d’autres étaient ennuyés de n’avoir aucun exploit notable à mettre devant son nom. Une dernière case sans doute noircie ce matin par la mention Lake Buena Vista 2011.

« Aujourd’hui, ça sera tout ou rien » déclarait Donald d’habitude aussi plat qu’un roulement de balle sur les greens d’Augusta lorsqu’un micro s’approche de sa bouche.

Une déclaration d’autant plus belle qu’elle précède la plus belle performance de sa carrière.  Cinq coups de retard sur la tête avant le dernier tour, quatre à neuf trous de la fin, le Britannique a ensuite montré pourquoi il est le n°1 mondial. Six birdies de suite plus tard, Donald dépasse tous ses concurrents, y compris Webb Simpson, pour terminer la journée avec une carte de 64 et une victoire de deux coups face à Justin Leonard, déjà 2ème ici en 2009 : « Je vous avais dit mercredi que gagner ici était mon objectif avant tout le reste ». Le reste  c’est une 1ère place à la Money List et l’exemption de cinq ans qui va avec, et sûrement le titre de meilleur joueur de l’année, pas mal quand même !!

Malgré quatre cartes dans les 60, Webb Simpson, finalement 6ème à quatre coups, laisse échapper la 1ère place de la Money List : « Quand on joue face au meilleur joueur du monde, on s’expose toujours à ce qu’il fasse des trucs dingues, c’est ce qu’il a fait avec ces six birdies de suite, c’est dur de répondre à ça ».

C’est la deuxième victoire de Donald cette année sur le PGA Tour, personne n’a fait mieux. Il remporte aussi le Vardon Trophy qui récompense le meilleur scoring moyen sur le PGA Tour. Le n°1 mondial a également terminé dans le Top 10 sur treize des dix-neuf tournois auxquels il a participé !!

En plus des 6.683.214$ amassés cette année sur le PGA Tour, Donald devrait toucher un bonus à sept chiffres de son sponsor Ralph Lauren. Prochaine conquête en vue pour lui, la Race to Dubaï, où il possède une avance de 1.8M$ sur Rory Mc Ilroy.

Les autres gagnants de ce dimanche

Sunghoon Kang et Tom Pernice Jr, 3èmes et Billy Mayfair,6ème,  ont eux assuré leur carte sur le PGA Tour pour 2012. James Driscoll, « Bubble boy » avant le tournoi termine 12ème et grimpe de onze places à la Money List pour terminer lui aussi dans le Top 125. Parmi les quatre joueurs chassés de ce Top 125 se trouve un certain T. Woods (128ème), joueur américain qui va sur ses 36ans dont les rumeurs les plus folles disent qu’il a gagné 71 fois sur le PGA Tour et qu’il serait « le meilleur joueur de tous les temps » (Fred Couples).

LEADERBOARD

MONEY LIST 2011

Rejoignez le fil de discussion, avec les golfeurs passionnés du forum Golftechnic.com

A propos de Monsieurgolf

vos réactions nous intéressent, laissez-nous un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.